Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2020

Comment construire sa piscine en bloc a bancher

  1. Construction de piscine >
  2. Construire piscine en bloc a bancher

Il existe différents types et formes de piscines. Qu’elle soit enterrée, semi-enterrée ou hors-sol, la construction d’une piscine passe par des étapes bien diverses. Ainsi, la construction d’une piscine en bloc à bancher ne se soustrait guère à la règle. Alors, quelles sont les différentes phases de construction d’une piscine en bloc à bancher et comment bien s’y prendre ?

Prédisposition avant la construction de la piscine

Certains éléments sont strictement à prendre en compte bien avant que vous n’entamiez la construction de votre piscine en bloc à bancher.

L’étude de sol

L’étude de votre sol est assez primordiale pour une meilleure construction de votre piscine. Vous devez vous assurer donc qu’il n’existe pas cavité au sous-sol de votre terrain, ni de nappe phréatique à profondeur limitée. Votre terrain ne doit pas être situé dans une zone sismique ou inondable. Veillez bien à faire une vérification visuelle dès les premiers terrassements. Dans le cas échéant, il est préférable de faire appel à un spécialiste technique pour l’analyse du sol.

Le meilleur endroit pour implanter votre piscine

Votre piscine doit être implantée loin des arbres afin d’éviter qu’elle soit trop à l’ombre. Cela pourra également empêcher que les éléments végétaux la salissent. De plus, vous n’aurez pas à vous inquiéter des racines qui pourraient ébranler votre bassin. N’oubliez pas que vous devrez procéder à un terrassement de votre piscine. Pensez donc à choisir un endroit où les engins pourront y accéder aisément.

Le choix de la forme de la piscine

La quantité de blocs à bancher nécessaire pour la construction de votre piscine dépendra de la forme de piscine que vous choisirez. Ainsi, pour un projet de piscine complexe à réaliser, vous devrez prévoir un budget plus conséquent. Il va de soi qu’une piscine simple et présentant moins de difficultés de réalisation ne vous fera pas trop dépenser.

La préparation à la construction

La toute première étape du processus pour construire une piscine à bloc à bancher est la préparation. Celle-ci revient à prendre un certain nombre de dispositions.

Choisir le type de blocs à bancher

Il existe deux grandes catégories de blocs à savoir le bloc en béton encore appelé bloc parpaing et le bloc en polystyrèneEn effet, le bloc polystyrène est léger, plus facile à poser, mais coûteux. Celui en béton est à la fois économique et facile à la pose. Vous devriez alors tenir compte de votre devis de construction.

La délimitation

La délimitation de l’emplacement du bassin se fait essentiellement à base d’un cordeau. Pour garantir les angles droits de la piscine au cas où elle doit être carrée ou rectangulaire, vous devriez vérifier de façon précise l’égalité des diagonales. Ensuite, il vous reviendra de tracer au sol le bassin de la piscine en vous servant d’un mortier. Pour finir, délimitez l’espace en plantant un piquet en fer au niveau de chaque coin.

La définition du point zéro de la piscine

La définition du point de niveau appelé point zéro doit être faite avant le creusage du bassin. Ce point se situe sous la margelle de la piscine. Pour sa détermination, on utilise la lunette de géomètre ou le niveau à eau. En ce qui concerne le marquage du point zéro, il faut planter un piquet à l’extérieur du chantier et des passages les plus fréquentés. Cela servir de point de repère pour le reste des travaux.

Le creusage

Avant le creusage du sol, vous aurez à déterminer au préalable sa profondeur. Cette dernière comprend tant l’épaisseur de la couche de forme que celle du radier. Afin d’avoir l’atout de conserver une même hauteur au cours de tout le processus de construction, on mesure la profondeur en tenant compte du point zéro.

Quant au creusage proprement dit, il se fait à l’aide d’une mini pelle. On procède par la suite à la vérification du niveau de la profondeur à l’aide d’un niveau à bulle. Par ailleurs, pour éviter les tassements différentiels en cas d’hétérogénéité du sol, une purge s’avère indispensable. Cela fait, il s’en suit un nivelage suivi d’une compaction du sol avec une dame.

La mise en oeuvre de la couche de forme

Il faut créer une barrière physique entre la terre et les couches supérieures avec un feutre géotextile. Cela permettra un bon passage des eaux de ruissellement. Ensuite, avant de couler le radier, il faut la couche d’une forme composée de matériaux compact et non argileux qui permettra le drainage des eaux du sol pouvant s’accumuler sous le bassin. Il favorise également la stabilisation du sol.

La mise enœuvre d’une couche de forme se présente de la manière suivante :

  • Il faut déverser les matériaux à une épaisseur de 20 cm.
  • Bien répartir en ratissant.
  • À base d’une dame manuelle, compactez les matériaux.
  • À l’aide de la longue règle de maçon et du niveau à bulle, veillez à ce que le support soit assez plat.

Le ferraillage

Pour faire la mise en fers, il faut dans un premier temps réaliser l’armature du radier et dans un second temps, mettre en place de façon verticale les parois du bassin avec le radier afin qu’il y ait une solidarité.

La détermination de l’épaisseur du radier et des sections d’armatures selon les propriétés de calcul de béton armé doit dépendre de la qualité du sol et les caractéristiques que présente votre piscine. Ferraillez consiste à disposer une nappe de ST25C* dans le tiers inférieur de l’épaisseur du radier et dans le tiers supérieur, une seconde nappe de ST25C*.

Pour la réalisation de ce ferraillage, disposez pour commencer de façon uniforme des cales d’armatures en plastique d’une hauteur de 5 cm. Ceci permettra d’augmenter la hauteur de la première nappe de treillis soudée afin de garantir son enrobage. Ensuite, il faudra installer une seconde nappe de treillis soudé ST25C sur toute la surface.

Les treillis des armateurs de chainage utilisés comme des cales de façon à surélever le second treillis soudé pourront être espacés afin de s’enrober l’un au-dessus, et l’autre est dessous par 5 cm de béton. Ainsi, ce chainage pourra porter un second treillis soudé.

Il faut poser sur le pourtour du radier le chainage vertical qui est constitué d’équerres de fer avec une dimension qui dépasse le radier. Ces fers seront lors du montage des parois, les premiers pris dans les blocs à bancher. Leurs nombres seront donc égaux aux nombres des alvéoles de ces blocs. Il faut sceller ces équerres et ensuite les attachez sur le treillis d’une manière à ce que la partie verticale forme l’angle droit avec le radier. Après le coulage du béton, le radier et les parois vont former un ensemble solide.

Placer la bonde de fond

Il faudra positionner la bonde de fond dans un coin profond du bassin et à la bonne hauteur, puis la raccorder au système de filtration. Cela favorisera une construction optimale de votre piscine.

Utiliser les planches du coffrage périphérique

Au tour de la piscine est installé un coffrage permettant de délimiter la dalle tout en maintenant le béton jusqu’à sa prise. Cela pourra servir de guide de mise à niveau de la surface lors du tirage du béton à l’aide de la règle. La hauteur souhaitée du radier devra correspondre à sa hauteur finale.

Le calcul de la quantité nécessaire pour la construction

Il vous faudra faire un calcul précis et net de votre commande pour la construction. Effectuez un calcul de la surface de votre bassin en m². Ensuite, vous le multipliez par l’épaisseur du radier pour trouver le résultat.

La commande et la réception de votre béton à bancher

Lancez votre commande à un prix raisonnable et déjà 48h après, votre béton vous sera livré directement sur le chantier. Vérifiez dès l’arrivée du camion ou du liner la correspondance de votre bon de livraison à votre commande. Le chauffeur se doit de remuer le béton à une vitesse rapide dans le but de le rendre plus homogène. Il est très primordial de faire un bon enrobage des aciers par le béton.

Coulez le radier de votre piscine

Après avoir passé votre commande, il faudra tenir compte de ces procédures afin de couler votre béton en bloc à bancher.

Le coulage et le nivelage

Assurez-vous que lors du coulage de béton, les treillis soudés soient dans une bonne position pour un enrobage correct par le béton. Le béton doit être étalé au fur et à mesure avec un épandeur à béton. En prenant appui sur les coffrages, tirer le béton avec une grande règle à maçon. Puis en reculant, impulsez-le avec un mouvement léger de va-et-vient latéral pour cisailler le béton avec la règle. Au cas où une zone manquera de béton, il faudra en rajouter et faire un tour de nivelage dessus à l’aide de la règle.

La vibration et la surface à soigner

Faites vibrer le béton avec la règle vibrante. Vous avez la possibilité de vous passer de cette opération pour les piscines à fond plat avec l’emploi de béton auto plaçant. Ceci dit, vous effectuez une barre à répartir en deux passes croisées. Puis, donnez des coups de taloche à la surface et lissez-la par la suite.

Le curage et le séchage

Faites beaucoup attention, il y a risque de fissure si le béton sèche vite. Pour ce faire, un produit cure NF devra être pulvérisé au fur et à mesure. Toutefois, vous êtes tenu à respecter la quantité recommandée par le fabricant. Votre radier prendra 28jours pour sécher complètement.

Faites le montage de vos parois en blocs à bancher

Après l’étape du séchage du radier vient celle du montage. Celle-ci se déroulera elle-même en plusieurs sous étapes qui devront être respectées scrupuleusement.

Le montage de la première rangée des blocs

Les blocs doivent être posés à sec. Avant le terrassement, tirez sur une longueur du bassin, un cordeau entre les deux repères qui sont plantés aux coins. Roulez les blocs sur les armatures verticales. Lorsque vous posez un bloc, veillez à la vérification du niveau d’aplomb et d’alignement avec une règle de 2 m. Consultez après son cordeau tendu.

Posez des blocs de la même façon après avoir tiré un autre cordeau sur la longueur, puis poursuivez la procédure sur tout le pourtour de la piscine. Après avoir posé la première rangée de blocs, il faudra placer les 2 fers de chainage horizontal tout au long des lignes de blocs au sein des encoches prévues pour ce fait. Faites la soudure des fers verticaux, puis croisez-les chacun dans l’angle.

Le montage des rangs suivants

En pratiquant la même méthode, faites monter les rangs suivants du bloc à bancher tout en décalant les joints, rangée par rangée.

Faites la pose des fers de chainage horizontaux sur toutes les rangées. Pour que les liaisons soient solides, croisez les blocs à chaque angle. Insérez progressivement les fers tors selon la continuité du chainage vertical. Passez à la vérification de la planéité du cordeau et dans le même temps, de l’aplomb du niveau à bulle.

Le positionnement des buses à refouler et les skimmers

Pour insérer les buses de refoulement et les skimmers, il faut savoir que le premier dispose de blocs. Ceux-ci ont soigneusement été découpés par pièces grâce à la disqueuse.

Le positionnement des coffrages d’arase

Les erreurs de niveau sont corrigées par l’arase. Faites la réalisation d’un coffrage périphérique de niveau sur la partie supérieure des parois. Cela aura pour avantages favorisé le coulage du béton et la construction de la piscine.

Remplissez les blocs et passez à la finition de votre installation

Une fois toutes les étapes précédentes bien achevées, il ne vous restera plus qu’à remplir les blocs à bancher et à passer à la finition de l’installation de votre piscine. Ici aussi, il faudra respecter une procédure précise.

Le calcul de la quantité nécessaire pour le remplissage des blocs

Faites le calcul de la surface de chaque paroi en m². Ensuite, faites la multiplication de vos blocs à bancher et vous saurez combien il vous en faut.

Passez votre commande

Il faut prévoir la mise en œuvre du béton à la pompe, afin de remplir le kit du bloc à bancher. Passez la commande et vous serez livré après 48 h directement sur le chantier.

La réception de votre commande de béton

Portez votre combinaison de chantier, puis attendez l’arrivée du camion. Ensuite, passez à la vérification de votre bon de commande et sa conformité à ce dernier. Enfin, veillez à ce que le chauffeur remue le béton pendant 2 minutes à la va-vite afin que le mélange soit homogène.

L’installation

Dans les poches verticales des blocs, faites couler le béton à la pompe. Dans le but d’assurer le bon remplissage du béton, compactez-le avec une tige. Pour que la pression du bloc soit repartie, il devra être rempli de façon progressive et successivement. Par ailleurs, faites la répartition de façon uniforme après coulage du béton à la truelle. En somme, faites le lissage de l’arase à l’aide d’une chute de tasseau tous en prenant appui sur le coffrage.

La finition proprement dite

Concernant la réalisation, l’essentiel a été déjà fait. Il ne vous reste plus que quelques touches finales et votre piscine sera au point. Pour ce faire :

  • Posez sur les murs un enduit
  • Posez la chape au sol
  • Posez le recouvrement de la piscine
  • Faites raccorder de façon hydraulique et électrique la pompe, le système de filtration, la prise balai, les skimmers et le suppresseur
  • Remblayez et aménagez les abords, puis passez à la mise à eau.

Notez que le conseil et le soutien d’un professionnel du métier seraient aussi de convenance pour vous. Construire cette structure en blocs à brancher n’est pas une tâche ardue quand vous employez les bons moyens.

Astuces-Jardin.fr, 2020