Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2020

Construire sa piscine en parpaings

  1. Construction de piscine >
  2. Construire sa piscine en parpaings

Presque tout le monde rêve d’avoir une belle piscine dans son jardin. En raison des nombreux choix disponibles sur le marché, il est difficile de faire un choix optimal. Heureusement que la piscine en parpaings semble être l’une des plus belles options. Pendant des années, cette piscine a fait ses preuves et continue d’être prisée par de nombreuses personnes. Piscine haut de gamme, elle est connue pour son côté économique et pour sa pose rapide. Découvrez toutes les subtilités à savoir à propos ce type de piscine.

Les avantages et inconvénients de la piscine en parpaings

Le parpaing est un matériau traditionnel utilisé dans le domaine de la maçonnerie et dans la construction des piscines. Il présente de nombreux atouts, mais n’est pas sans inconvénients.

Les avantages

Le parpaing permet de réaliser des bassins de qualité, solides, résistants, sur mesure qui sont à l’épreuve de temps. En raison de sa grande solidité, il sait s’adapter à toutes les formes et à toutes les dimensions. De ce fait, il peut être personnalisé selon le goût de chacun.

Peu importent vos envies, qu’elles soient extravagantes ou originales, vous pouvez l’utiliser pour construire votre piscine. L’autre avantage est qu’il est multi-usage. Il peut être posé dans tous les types de terrains même les plus complexes. Qu’il s’agisse d’un terrain rocailleux ou d’un terrain à pente. Il permet de réaliser des murs porteurs aux façades, les panneaux et est pratique tout comme la piscine à la coque.

Les inconvénients

Comme points faibles, le parpaing manque de performance en ce qui concerne l’isolation phonique et thermique. Opter pour ce type de matériau nécessite donc un autre type d’isolant. Outre cela, bien qu’il soit durable, une piscine en parpaing nécessite des travaux plus longs. Dans ce cas, il faut commencer très tôt les travaux de réalisation de la piscine, pour espérer en profiter assez rapidement. L’autre inconvénient est lié à la rigidité du parpaing. Il ne permet pas toujours la réalisation de structures assez complexes.

Les types de parpaings pour une piscine

Encore appelé aggloméré ou le moellon, le parpaing est un matériau de construction fabriqué en béton et gravillons. Il est également composé de gravier de sable et de ciment. Recouvert d’un enduit et d’un crépi, il se présente avec une structure poreuse et une forme parallélépipède. Il participe à la construction facile et rapide des piscines en béton. Les différents types qui permettent de réaliser les piscines sont :

  • le parpaing creux

Ce type est le plus courant des parpaings. Il est particulièrement alvéolé et possède des extrémités creuses. Il est généralement utilisé dans la réalisation des joints verticaux et dans la construction des murs simples. Pour une utilisation efficace, il peut être coupé au tiers ou encore aux deux tiers.

  • le parpaing en U

Encore désigné sous le terme de parpaing linteau, ce type est creusé en forme de « U. Il permet d’obtenir le chaînage horizontal d’un bâtiment.

  • le parpaing d’angle

Les parpaings d’angle ou les blocs poteau, sont légèrement lisses a des spécialités alvéolées. Parfois troués d’un côté ou se présentant avec un trou carré, rond et des extrémités plates, ils permettent de faciliter le chaînage vertical d’un mur. Constitués des brins d’acier, ils sont pratiques pour l’édifice. Généralement, ils sont coupés au tiers.

Les démarches administratives pour construire une piscine en parpaing

Pour toute construction, un projet de construction d’une piscine en parpaing est soumis à certaines contraintes administratives. En effet, il existe des réglementations mises en place par le Code de l’Urbanisme et le plan d’occupation des sols.

Avant donc d’entamer la construction d’une piscine en parpaing, il est primordial de se renseigner auprès de votre commune pour entreprendre certaines démarches administratives. Votre mairie doit valider l’implantation d’une telle piscine avant de procéder aux travaux. Pour ce faire, déposez dans la mairie de votre commune, une déclaration pour construire votre piscine. Dans votre dossier, détaillez ses caractéristiques. Une fois le permis de construire obtenu, vous pouvez entamer les travaux de construction de votre piscine traditionnelle.

Quelles sont les étapes de construction d’une piscine en parpaing ?

La construction d’une piscine en parpaing, comme dans bien d’autres cas, suit un ensemble d’étapes qu’il est utile de connaître en détail.

La conception

L’une des premières étapes à suivre est de créer et de couler les fondations périphériques. Ensuite, passez au ferraillage du radier et des poteaux verticaux. Après cela, vous devez réaliser le coulage du radier en béton d’arme et le montage des premiers rangs de parpaings.

Le chaînage

Une fois les fondations posées, procédez à l’installation du chaînage périphérique au sol avec les parpaings en U et au montage des rangs de parpaings suivants. Les travaux suivants sont l’installation du chaînage périphérique supérieur, le coulage des poteaux raidisseurs et l’arase de finition en béton.

La pose des murs

Posez le gobetis en mortier sur les murs et le radier afin que cela serve de sous-couche pour recevoir l’enduit de lissage ou l’étanchéité. Veillez à installer les pièces à sceller aux bons emplacements au fur et à mesure que les parois sont montées.

La plomberie

Dès que vous finissez avec la pose des murs, l’étape suivante est le choix de votre revêtement. Optez pour un revêtement étanche. Outre cela, choisissez une meilleure pompe de filtration pour bien traiter l’eau de votre piscine. Vous pouvez poser cette pompe hors sol selon vos besoins.

Tout comme la construction d’une piscine en bois, en coffrage, en kit enterrée, en PVC, construire un bassin en agglo ou un bassin projeté demande un vrai savoir-faire. Du terrassement en passant par la mise en eau dans le fond du bassin, il est important de bien respecter chaque étape dans la réalisation de votre œuvre. Pour réaliser ou bancher les murs et liner votre piscine, prenez des conseils auprès d’un professionnel spécialisé en construction de piscine en parpaing.

Quelles démarches effectuer pour construire une piscine en parpaing ?

Pour toute construction, un projet de construction d’une piscine en parpaing est soumis à certaines contraintes administratives. En effet, il existe des réglementations mises en place par le Code de l’Urbanisme et le plan d’occupation des sols.

Ainsi, avant d’entamer la construction de votre piscine en parpaing, vous devez vous renseigner auprès de votre commune pour entreprendre certaines démarches administratives. Concrètement, votre mairie doit valider l’implantation d’une telle piscine et vous autoriser à effectuer de tels travaux.

Pour ce faire, déposez dans la mairie de votre commune, une déclaration pour construire votre piscine. Dans votre dossier, détaillez toutes les caractéristiques de votre piscine. Une fois le permis de construire obtenu, entamez les travaux de construction de votre piscine traditionnelle.

Le prix d’une piscine en parpaing

Le prix de la piscine traditionnelle en parpaing est relatif. Toutefois, il est généralement abordable quand c’est vous-même qui la réalisez. La plupart du temps, le parpaing avec des dimensions 20*20*50 varie entre 1 et 3 € l’unité.

Vu que vous avez besoin de 10 parpaings pour la couverture d’un m2, le budget à prévoir au m2 sera donc compris entre 10 et 30 €. À noter que ce budget ne concerne pas le ciment dont le sac de 40 kg est souvent au-delà de 8 €.

Cependant, lorsque vous recourez à un professionnel pour obtenir une piscine en parpaing bien maçonnée, prévoyez un budget plus consistant. À ce niveau, il serait préférable de prévoir un budget minimum 50 € le m2 pour la pose des murs. Pour profiter d’un devis intéressant, il serait bien de procéder à un comparatif pour faire jouer la concurrence.

Enfin, prévoyez votre budget et construisez une piscine en parpaings chez vous.

Astuces-Jardin.fr, 2020