Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2022

Comment bien arracher les mauvaises herbes

  1. Entretien du jardin >
  2. Mauvaise herbe >
  3. Arracher mauvaise herbe
Arracher mauvaise herbe

Lutter contre les mauvaises herbes des maisons, des champs, des espaces publics et des exploitations semble être une chose très complexe et difficile à réaliser. Détrompez-vous, c’est une opération très simple qui ne nécessite pas forcément l’utilisation de grands moyens. Il faut juste le faire en employant des moyens qui protègent aussi l’environnement dans lequel vous êtes. En effet, il y a des techniques de lutte contre les mauvaises herbes qui ont des effets de destruction ou de pollution de l’environnement. Faites votre désherbage tout en minimisant au maximum les risques de pollution. C’est la meilleure manière de protéger la nature. Voici alors quelques conseils pour bien arracher les mauvaises herbes et faire de l’espace aux plantes qui ont de l’utilité.

Bien choisir le matériel de travail

Il existe une multitude d’accessoires pour le désherbage de vos espaces. Le choix de ces derniers est fonction du type de désherbage à faire et de la surface à désherber.

Une houe pour les pelouses et jardins

La houe est un outil manuel qui a pour rôle d’arracher les mauvaises herbes d’une pelouse ou d’un jardin. Elle est constituée d’une larme en acier et d’une manche en bois. La larme est en contact avec le sol et arrache les plantes indésirables. La manche est gardée par le jardinier ou l’utilisateur pour contrôler le travail d’entretien.

La serfouette pour le jardinage

La serfouette est un matériel de jardinage qui sert à éliminer non seulement les mauvaises herbes de vos espaces, mais aussi à ameublir le sol et préparer les semis. La serfouette est composée d’une manche en bois et d’une partie métallique constituée de larmes et de dents de façon opposée. Avec ses dents, vous pouvez facilement arracher les racines des plantes.

Le râteau pour la finition

Le rôle principal du rateau n’est pas de désherber, mais plutôt de ramasser les déchets du désherbage. En ramassant ces déchets, il peut toutefois arracher les mauvaises herbes qui ont échappé au désherbage. Il peut être uniquement en acier ou être constitué à la fois de bois et d’acier. Il dispose d’environ une dizaine ou une douzaine de dents qui servent à faire le travail. Il est surtout utilisé dans les jardins pour faire les entretiens.

La sarcleuse pour votre potager

C’est un accessoire de potager dont le rôle est de sarcler. La sarcleuse peut être utilisée tant sur de petites surfaces comme sur de grandes surfaces. Elle est munie d’un guidon pour orienter sa mobilité, d’une roue pour permettre de faire facilement le travail et d’un cutter pour couper ou arracher les mauvaises herbes.

Le sarcloir pour plus d’aisance

Le sarcloir est un outil de jardinage qui sert aussi à enlever plus facilement les mauvaises herbes. Fiskars vous propose un modèle de meilleure qualité et très résistant. Ce modèle est idéal pour enlever les pissenlits et autres mauvaises herbes envahissantes. La poignée ergonomique est extra-large pour une grande maniabilité et une prise en main douce qui assure un contrôle facile. Tête courbée avec dents de fourchette qui fournit une multitude de leviers pour récupérer facilement l’ensemble de la racine. Sa tête en acier inoxydable permet de résister à la rouille et à tout type de corrosion. Fiskars propose plusieurs autres types articles de jardinage à des prix réduits.

La binette en jardinage

La binette est un outil de jardinage utilisé pour biner la terre (rendre la terre compacte) pour l’aérer ou éliminer les mauvaises herbes. La binette est un outil qui sert d’extracteur de racine du sol. Elle permet aussi de préparer la terre pour le semis.

Le désherbeur thermique, un outil moderne

Le désherbeur thermique est un matériel de jardinage qui est la forme d’un aspirateur à main. Il permet de fait le désherbage des mauvaises herbes à l’aide de la chaleur. Il est constitué d’une manche reliée à une bouteille de gaz ou à une source électrique. Il est très pratique et remplace les outils de désherbage traditionnels comme les houes, les binettes, les sarcleuses et autres.

Recettes maison pour arracher les mauvaises herbes

Il existe plusieurs moyens très simples pour lutter contre les mauvaises herbes. Ces moyens ne font appel à aucun effort ni à aucun investissement particulier. Ils sont appliqués sur la terrasse pour éviter la poussée des mauvaises herbes, dans les jardins pour contrôler les attaques des adventices ou même limiter le développement incontrôlé du gazon ou de certaines fleurs. Voici quelques astuces pour lutter efficacement contre les herbes indésirables.

L’utilisation de l’eau bouillante

L’eau bouillante est la recette maison la plus simple à réaliser. Prenez seulement un récipient, versez-y de l’eau que vous mettez au feu. Laissez l’eau chauffer jusqu’à l’ébullition puis versez-la délicatement sur les mauvaises herbes dont vous voulez vous débarrasser. Vous pouvez même vous servir de l’eau de cuisson des légumes et certains aliments au lieu de chauffer spécialement de l’eau pour cette opération. Cela vous permet de gagner en temps et d’économiser votre gaz.

L’application du sel de cuisine

Le chlorure de sodium encore appelé sel est connu pour ses propriétés désherbantes. Il stoppe toute activité de vie chez les végétaux. Son utilisation est beaucoup risquée car il peut tuer les fleurs de vos jardins. Il est donc recommandé de l’appliquer sur des surfaces comme les dalles, les terrasses et tout autre endroit où vous voulez vous débarrasser complètement des végétaux présents. Si vous insistez à l’employer dans votre jardin, il faut veiller à couvrir les autres fleurs afin de les protéger. Pour son application vous pouvez procéder par épandage direct sur les herbes à éliminer ou le diluer dans de l’eau puis arroser ces dernières à l’aide d’un arrosoir ou d’un pulvérisateur.

Vinaigre blanc, une option très efficace

Le vinaigre blanc est encore appelé vinaigre d’alcool. Il est connu comme étant un désherbant très puissant. Son application sur les mauvaises herbes permet de faire de la place sur vos pelouses ou vos jardins pour les fleurs ou autres plantes utiles. La puissance de ce produit est en raison de l’acide acétique qu’il contient. En effet, il y a sur le marché plusieurs vinaigres blancs dont la teneur en acide acétique diffère. Vous en verrez dont le taux est de 5 % et d’autres dont le taux est de 20 %. Que ce soit du vinaigre à taux d’acide acétique élevé ou à taux d’acide acétique faible, vous aurez le résultat que vous désirez.

Bicarbonate de soude, un puissant désherbant

C’est l’une des plus vieilles recettes utilisées pour tuer les mauvaises herbes dans le jardin. Cette recette est très efficace et ne laisse aucune chance de survie aux espèces végétales indésirables et fait ainsi de la place aux plantes prisées. Quand le bicarbonate est en contact des mauvaises herbes, il provoque en un temps très court le flétrissement des feuilles des mauvaises herbes. Il faut toujours faire attention au gazon et aux fleurs au risque de les éliminer aussi par maladresse.

Produits de vaisselle, un choix très pratique

Le borax est un produit utilisé dans les ménages pour faire nettoyer les plats et autres ustensiles de cuisine. Il se révèle être très efficace contre les mauvaises herbes. Diluer 300 grammes de poudre de Borax dans environ 7,5 litres d’eau et pulvériser sur les mauvaises herbes. Vous pouvez aussi épandre directement le borax sur la surface à nettoyer si vous sentez qu’il y a une pluie qui s’annonce. Cela permet de gagner le temps que vous alliez utiliser pour faire la dilution.

Gluten de maïs, un désherbant bio

Une des propriétés du gluten de maïs est d’inhiber la germination des graines. Vous pouvez ainsi l’épandre dans votre jardin pour empêcher les graines des mauvaises herbes de germer. Faites attention pour qu’il ne soit pas en contact avec les graines des plantes que vous voulez voir pousser dans votre jardin. Son utilisation dans les potagers est un peu délicate. Il faut d’abord veiller à ce que les graines des plantes que vous désirez aient germé avant de l’appliquer sur les autres herbes.

Il est possible de faire les mélanges de ces différents herbicides pour avoir une recette plus efficace. Par exemple :

  • 100 grammes de sel, 3 litres de vinaigre blanc et une cuillère à soupe de produit vaisselle.
  • 1 kg de sel, 2 litres d’eau, 3 litres de vinaigre blanc
  • 1 litre de vinaigre blanc, 2 cuillères de liquide vaisselle

Cette recette n’est pas exhaustive. Il y en existe plusieurs que vous pouvez composer afin d’avoir de meilleurs résultats.

Astuces naturelles pour lutter contre les mauvaises herbes

Il existe plusieurs moyens naturels pour lutter contre les adventices. Certains ne nécessitent même aucun effort de votre part.

Le paillage

Le paillage est une technique culturale qui consiste à couvrir le sol avec des pailles pour empêcher son contact avec la lumière du soleil. Si la lumière solaire n’atteint pas le sol, il n’y aura pas de photosynthèse et donc pas de végétation. La technique du paillage est une très vieille méthode qui ne coûte rien et qui conserve même la biodiversité des sols. Les pailles utilisées peuvent être des feuilles de palmier, des feuilles de cocotier ou des feuilles de diverses espèces végétales arbustives. À défaut d’aller chercher les feuilles d’arbre ou de plantes vivaces, vous pouvez utiliser les déchets de gazon tondu. Les gazons vont ainsi empêcher ces herbes d’être en contact avec la lumière du soleil. Une fois qu’elles seront privées de lumière, il n’y aura pas de développement foliaire et les feuilles vont flétrir jusqu’à ce que les herbes meurent. Le problème lié à l’utilisation des déchets de gazon est qu’il faut une très grande quantité. En effet si les déchets de gazon laissent passer une petite quantité de lumière, leur rôle ne sera plus de tuer les herbes, mais ils vont constituer les engrais pour le développement de ces derniers.

L’utilisation des toiles cirées pour empêcher le sol d’être en contact avec la lumière est aussi une technique pour lutter contre les mauvaises herbes. C’est une alternative plus moderne au paillage.

L’utilisation des herbivores comme desherbeur naturels

Les animaux jouent plusieurs rôles dans la lutte contre les mauvaises herbes. Le premier est la consommation de ces dernières. En effet si vous voulez éviter aux mauvaises herbes de pousser à un endroit, vous pouvez laisser les animaux paître à cet endroit. En marchant aussi sur les plantes, les sabots des animaux enfouissent les mauvaises herbes dans le sol ce qui empêche leur croissance. Évitez de les mettre sur des espaces où vous avez des plantes que vous voulez conserver. Le purin issu du fumier animal est aussi un désherbant très puissant. Les coups de griffes de votre chat peuvent aussi jouer un rôle important dans la lutte contre les mauvaises herbes.

La méthode d’utilisation des végétaux

Cela pourrait vous paraître bizarre qu’un végétal puisse empêcher un autre de croître. C’est bien possible avec l’effet concurrence de l’espace et des éléments nutritifs. En effet pour favoriser la poussée des espèces végétales prisées, vous devez les mettre en place de façon qu’elles dominent l’espace. Elles vont extraire les nutriments du sol et ne laisseront rien aux plantes indésirables. Certaines mauvaises herbes supportent mal la présence de certaines plantes. Pour empêcher leur prolifération sur votre pelouse, vous pouvez installer les plantes qui inhibent leur croissance. De plus, opter pour les espèces végétales qui donnent de l’ombrage est une bonne technique de lutte contre les mauvaises herbes. L’ombrage limite la photosynthèse en empêchant aux mauvaises herbes d’avoir un accès facile à la lumière. Vous pouvez aussi enfouir les feuilles de certaines plantes comme Artemisia annua dans le sol pour lutter contre les adventices et autres plantes indésirables.

Techniques industrielles pour éliminer les mauvaises herbes

La production intensive et industrielle fait appel à des moyens de grands gabarits pour lutter contre les mauvaises herbes. Vous ne pouvez pas vouloir faire une plantation sur de grandes superficies (milliers d’hectares) et utiliser un moyen manuel comme utiliser un couteau ou un ciseau pour faire le désherbage. Voici alors quelques moyens industriels pour lutter contre les mauvaises herbes.

Désherbant chimique

Les désherbants chimiques sont des substances phytosanitaires utilisées pour tuer les mauvaises herbes. Ils sont issus de la combinaison de plusieurs éléments chimiques. Ils permettent de faire le désherbage sur une surface beaucoup plus grande que celle des jardins de case. Il y en a de deux types : herbicides sélectifs et herbicides totals

Herbicide sélectif

L’herbicide sélectif a d’effet sur seulement une catégorie d’herbes dans une grande population de plante. La sélection se fait suivant plusieurs facteurs.

Lorsque vous appliquez un herbicide chimique liquide dans une plantation, il y aura des herbes qui vont plus le recevoir en raison de l’épaisseur de leur feuille. Plus elles reçoivent l’herbicide plus efficace sera le traitement sur elles. Ce type d’herbicide est appelé herbicide de contact. Toutes les plantes n’ont pas la même résistante aux produits toxiques. Il y en a dont les fonctions vitales sont affaiblies au moindre contact avec un produit toxique. Plus la dose est grande plus rapidement elles vont perdre leur vitalité. Les herbicides responsables de ce type de sélectivité sont appelés herbicides télétoxiques.

Herbicide total

On parle d’herbicide total quand ce dernier ne fait aucune distinction entre les plantes. Avant d’utiliser ce type d’herbicide, il faut être sûr que vous voulez vous débarrasser de toutes les espèces végétales présentes sur le domaine. Si vous employez les herbicides qui ont cette propriété à des doses excessives, le sol va les conserver. Ce sera défavorable pour vos prochaines plantations. Il est recommandé de laisser un peu de temps à la terre d’éliminer le reste par averses avant d’installer vos cultures.

Utilisation des machines

Il existe plusieurs machines qui permettent de faire le désherbage des grandes surfaces cultivables. Le principal d’entre eux est le tracteur. En effet, le tracteur est un moyen roulant utilisé dans les exploitations agricoles à des fins de production. On y attèle plusieurs outils qui ont tous des fonctions différentes. Il s’agit ici de parler de ceux qui ont pour fonction de faire le désherbage. Au nombre des machines que vous pouvez atteler à votre tracteur pour faire le désherbage figure : le désherbeur mécanique, la sarcleuse mécanique, la brosse de désherbage mécanique, la barre multifonction et bien d’autres machines.

En résumé, pour réussir à bien arracher les mauvaises herbes, vous devez bien choisir les outils ou machines à utiliser en fonction de l’espace et de vos objectifs. Optez pour les désherbants naturels pour assurer la biodiversité animale et végétale de vos terres. Si vous disposez de grandes superficies à emblaver, il faut utiliser de grands et efficaces moyens tels que les herbicides synthétisés.

Quand enlever les mauvaises herbes ?

Il y a deux saisons phares pour désherber les mauvaises herbes et autres plantes sauvages pouvant empiéter sur les fleurs et végétaux que vous voulez voir grandir : le printemps et l’automne. En effet, au printemps, le sol est humide et le travail de désherbage s’en trouve facilité. Vous fournirez un effort moindre qui sera ciblé et préservera vos précieux semis. En automne, le terrain est encore tiède et meuble suite à l’été, ce qui favorise l’apparition des adventices. C’est alors une nouvelle fois le moment de désherber avant la saison prochaine. En hiver, les adventices ont tendance à mourir.

Il est préférable de s’occuper des plantes récalcitrantes de votre jardin par temps sec. La pluie risquerait de faire partir tout produit de désherbage que vous auriez répandu sur vos plantes.

Enfin, il est conseillé d’agir tôt le matin. Ainsi, le soleil de la journée asséchera les plantes sauvages qui ne pourront plus se reproduire. Il en va de même pour la mousse qui envahit vos terrasses.

Pourquoi ne pas arracher les mauvaises herbes ?

Cependant, saviez-vous que certaines adventices peuvent être conservées, et même être bénéfiques pour vous et votre jardin ? Un des bénéfices est la préservation de la biodiversité. Plus de biodiversité, c’est un sol plus riche qui produira en quantité toute sorte de produits variés. Quelles sont ces adventices que vous pouvez conserver les yeux fermés ? Ortie, pissenlit, chardon-marie ou encore une herbe comme la chicorée constituent d’excellentes solutions naturelles pour une bonne santé.

Foire aux questions

Qu'en est-il des plantes en pots ? Faut-il également les désherber ?

Vous n’êtes pas obligés de tout arracher avec radicalité. Vous pouvez choisir de garder certaines herbes qui, comme on l’a dit précédemment, apportent de la richesse au sol. Quand vient le printemps, vous pouvez alors choisir quelles plantes doivent avoir l’espace de s’épanouir et quelles plantes arracher manuellement. Pour certaines plantes, comme le liseron, il vous suffit d’opérer une taille de ses feuilles, encore et encore, jusqu’à ce que la plante s’épuise et disparaisse.

Je souhaite utiliser les principes de la permaculture. Dois-je désherber

Il est possible de prévenir les mauvaises herbes avec une solution propre à la permaculture. Cela se fait en quatre étapes. On commence par décompacter légèrement le sol, puis on l’aère. Ensuite, on recouvre la partie que l’on souhaite préserver des mauvaises herbes avec des matières organiques carbonées comme des cartons. On recouvre ensuite les cartons d’une couche de paille. Pour finir, on recouvre la paille de B.R.F. (Bois Raméal Fragmenté). Ainsi, le sol se nourrira de ces éléments décomposés tout en empêchant la prolifération des adventices.

J'ai entendu parler des insectes phytophages. Que sont-ils et quel rapport ont-ils avec le désherbage

Les insectes phytophages sont de petits insectes qui vont venir consommer les graines, les feuilles et les racines des adventices. Ils agissent comme un désherbant naturel. Vous en avez peut-être entendu parler bien que cette discipline soit encore peu connue en France et pas encore pratiquée. Pourtant, cela fait plus de 100 ans que d’autres pays se servent de ces insectes pour désherber. Espérons que cette lutte biologique vienne s’ajouter aux autres approches déjà employées pour lutter contre les adventices.

Partager ce contenu

Astuces-Jardin.fr, 2022