Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2022

Motoculteur ou Motobineuse : qu’est-ce qui convient le mieux à mon jardin ?

  1. Les équipement de jardin >
  2. Le motoculteur >
  3. Motoculteur ou Motobineuse ?
Motoculteur ou Motobineuse

Le printemps et l’automne représentent les meilleurs moments pour travailler votre jardin et votre potager. Seulement, les travaux peuvent être fastidieux si vous n’êtes pas bien équipé. Le motoculteur et la motobineuse constituent, ainsi, deux alternatives aux outils manuels. Ils vous permettent d’éviter les maux de dos et de réaliser vos travaux d’entretien, avec efficacité.
Reconnaissons, toutefois, qu’il est difficile de choisir lequel des deux outils convient le mieux à votre jardin. Quelle est la différence entre ces deux engins ? Quels sont les critères pour faire le bon choix ? Vous trouverez tous les détails dans ce guide. 

Motobineuse et motoculteur : quelles différences ?

Tout comme la bêche ou la binette, ces deux outils servent à travailler la terre, en vue d’une éventuelle plantation. La différence, c’est qu’ils sont équipés d’une motorisation pour vous épargner des travaux manuels fastidieux. On a souvent tendance à confondre un motoculteur avec une motobineuse, alors qu’ils n’ont pas les mêmes fonctionnements. Voyons rapidement les caractéristiques de ces deux appareils.

La motobineuse : l’outil idéal pour les particuliers

Après la saison pluviale, le sol durcit jusqu’à former des croûtes sur les surfaces, ce qui n’est pas favorable pour la culture. La motobineuse sert, dès lors, à briser ces croûtes sur votre parcelle et à éliminer les adventices. Grosso modo, cet appareil est destiné à travailler la partie superficielle de la terre, en allant jusqu’à une profondeur de 5 à 30cm au maximum.

Qui utilise une motobineuse?

De par sa légèreté et sa grande maniabilité, cet appareil intéresse surtout les particuliers. D’autant plus qu’il ne demande pas beaucoup d’entretien comme le motoculteur. Par ailleurs, par rapport à ce dernier, il est moins encombrant. En revanche, l’étendue du sol à travailler est très limitée avec une motobineuse. Celle-ci convient pour une surface en dessous de 2000m².

D’une manière générale, on distingue deux types de motobineuse selon la source d’alimentation.

La motobineuse électrique

Elle est alimentée grâce à un câble électrique. Vous aurez, ainsi, besoin d’une source de courant disponible pour la brancher. Cet outil électrique est assez facile à manipuler et permet de réaliser les travaux basiques comme le sarclage, le mélange d’engrais, etc. L’appareil émiette le sol grâce à ses fraises rotatives et rapides.

Pour optimiser le confort d’utilisation, la poignée est fournie avec une commande de déplacement. À noter que cette machine présente l’avantage de n’émettre aucun son bruyant. Cependant, elle ne pourra convenir que pour une petite parcelle de 100 à 200m². Pour vous en procurer, comptez un budget à partir de 60€.

La motobineuse thermique (ou à essence)

Cette seconde catégorie de motobineuse offre de meilleures performances. Elle est, en effet, équipée d’un moteur 2T ou 4T qui lui confère une puissance de 4 à 6CV.  Cet appareil dispose, bien évidemment, d’une plus grande autonomie. Par ailleurs, vous pouvez réaliser des travaux sur une plus grande superficie, notamment de 200 à 2000m². Enfin, sa profondeur peut aller jusqu’à 30cm.

Certaines motobineuses sont fournies avec une vitesse de travail permettant de commander la rotation des fraises. Ainsi, plus la vitesse augmente, plus vous obtiendrez une terre fine et souple. D’autres peuvent, également, disposer des fonctions supplémentaires comme une coupe bordure, arrache pomme de terre, une herse, etc. Leur prix oscille entre 200 à 500€. Sans compter le budget pour l’essence.

Tableau comparatif d’une motobineuse électrique et thermique

Type de motobineuseÉlectriqueThermique
AvantagesSilencieuseLégère et maniableMoins coûteusePlus puissante et autonomeÉquipement complet : vitesse, marche arrière
InconvénientsProblème d’alimentationSurface de travail très limitéePlus bruyante et polluantePoids encombrantBudget plus élevé

Bon à savoir : la microbineuse est une version minimaliste de ces outils. Elle est plus légère et facile à manier. Par contre, le nombre de ses fraises est plus réduit par rapport aux autres modèles. Elle pourra convenir pour de nombreux petits travaux: sarclage, binage, etc. Pour en acheter, comptez un budget de 100 à 250€.

Le motoculteur : l’allié des professionnels en jardinage

Cette machine peut se charger de tous les travaux effectués avec une motobineuse. Mais son domaine d’expertise concerne, surtout, le labour de la terre. Un motoculteur est, en effet, équipé d’un moteur thermique très puissant de 6cv au minimum. Avec cette puissance, sa capacité à labourer peut atteindre 40cm de profondeur et 80cm de largeur. Quant à la superficie, celle-ci peut aller jusqu’à 3000m² ou plus.

Grâce à cet engin, vous allez pouvoir préparer le sol convenablement en vue de refaire la pelouse ou le potager. Mais l’inconvénient de cet appareil, c’est qu’il est assez lourd et demande beaucoup plus d’effort pour la manutention. De plus, il occupe plus de place vu sa grande taille. Enfin, vous devrez procéder régulièrement à l’entretien de la charrue, du réservoir, etc.

Il existe, généralement, 3 types de motoculteurs.

Le format multifonction 

Ce premier modèle présente de multiples fonctions avec ses accessoires polyvalents et pratiques. Il peut être à la fois cultivateur, buteur, faucheuse, débroussailleuse, sarclerais, chasse-neige, etc. Vous pouvez réaliser tous ces travaux grâce à une seule machine. Tous les équipements y sont attachés avec une prise de force. Au moment de l’achat, pensez donc à vous renseigner sur les outils disponibles sur votre motoculteur.

Le mini motoculteur 

Ce petit modèle fonctionne de la même manière qu’une microbineuse sauf qu’il est plus puissant. En effet, il porte deux roues rotatives que vous pouvez munir de fraises en supplément. Il est possible d’y ajouter une remorque, si la puissance du moteur le permet.    

Le modèle à soc

Le soc est la lame qui est disposée sur la charrue du motoculteur. C’est l’outil qui sert à labourer le sillon. On distingue 3 types de charrues selon la disposition du soc :

  • Charrue à simple soc : elle creuse dans un seul sillon, suivant un sens de rotation et une allée simple.
  • Charrue à double soc ou brabant : elle permet de labourer un double sillon dans un sens aller-retour. Le jardin est, ainsi, beaucoup mieux travaillé.
  • Charrue à soc inclinable ou vigneronne : celle-ci est équipée d’un socle permettant de labourer le sillon suivant un sens incliné, à gauche ou à droite.

Tableau comparatif entre un motoculteur et une motobineuse

comparatif motoculteur ou Motobineuse
CritèresMotoculteurMotobineuse
Utilisation spécifiqueBinage, sarclage, désherbage, ameublissementLabourer en profondeur
Puissance3 cv5 à 10cv
Superficie200 à 2000m²500 à 3000m²
Profondeur16 à 20cm30 à 40cm
MotorisationÉlectrique ou thermiqueThermique
Nombre de fraises2 à 6Charrue à simple, double ou soc incliné
Prix60 à 1000€À partir de 600€
AvantagesPlus léger et moins encombrant
Facile à manier
Coût abordable
Grande autonomie
Équipement complet : vitesse, marche arrière
Puissance optimale
InconvénientsSurface à travailler très limitée
Difficulté d’alimentation pour le modèle électrique
Dépenses plus élevées
Poids important
Difficulté d’entretien

Quels sont les critères de choix d’un motoculteur ou d’une motobineuse ?

Choisir entre un motoculteur et une motobineuse n’est pas toujours évident. Sachez, néanmoins, que votre choix va surtout dépendre de vos besoins. Nous avons listé, ci-après, quelques critères sur lesquels vous pouvez vous baser, pour trouver l’appareil qu’il vous faut.

Superficie de la terre à travailler

Le choix entre ces deux outils dépend, avant tout, de la surface à travailler. Pour les travaux de grande envergure sur une superficie supérieure à 2000m², le motoculteur constitue un choix judicieux. Par contre, avec de petits projets sur une surface de 200 à 1500m², une motobineuse peut tout à fait convenir. 

Puissance de la motorisation

Ce critère détermine la capacité de votre machine à réaliser de grands travaux. Les motobineuses électriques sont les moins puissantes. Mais elles s’avèrent efficaces dans les manœuvres basiques telles que l’écroûtage, le binage, l’émottage…

Le modèle thermique, lui, possède une plus grande puissance allant de 3 à 4 cv. Ce qui permet de travailler un terrain plus vaste et faire des activités plus avancées qu’un simple ameublissement. Avec un motoculteur, vous pouvez aller encore plus loin grâce à la puissance de son moteur supérieur à 5cv.    

Prix de l’engin

Avant de choisir un modèle spécifique, il convient également de considérer l’aspect financier. Une motobineuse entrée de gamme est accessible dès 60€. Si vous voulez, en revanche, investir sur un appareil de qualité supérieure, le modèle thermique est disponible à 200€. Les modèles les plus sophistiqués, eux, nécessiteront un budget à partir de 1000€.

Si c’est pour une utilisation professionnelle et pour une longue durée, on vous recommande, plutôt, d’acheter un motoculteur. Comptez un budget de 600€ minimum, pouvant aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Enfin, n’oubliez pas d’intégrer le prix du carburant dans votre budget.

Qualité des fraises

Pour estimer la largeur du sol que l’engin peut retourner, comptez le nombre de fraise. En fonction du modèle choisi, il peut varier de 2 à 6 fraises. Plus il y a de fraises, plus la bande de terre à retourner sera grande. Une motobineuse électrique pourrait, par exemple, retourner une bande de terre de 16cm. Tandis qu’un gros motoculteur peut labourer jusqu’à 80cm de largeur, en un seul passage.    

Équipements complémentaires

Enfin, certaines machines possèdent des options supplémentaires, optimisant leurs performances et leur confort d’utilisation :

  • La roue de déplacement : celle-ci permet de faciliter le transport de votre appareil et de circuler plus aisément dès que le moteur n’est plus en marche.
  • Les dispositifs de protège-plantes : ces accessoires aident à protéger vos plantes contre une éventuelle mauvaise manipulation.
  • Une vitesse : toujours dans le but d’améliorer le rendu du travail, la vitesse permet d’ajuster les mouvements de la machine. La marche arrière permet, également, d’optimiser les manœuvres en cas de blocage.
  • Un guidon ergonomique : il offre la possibilité d’orienter la machine selon la position qui vous convient.

Quelle marque de motoculteur ou motobineuse choisir ?

Nous vous recommandons d’acheter vos outils chez les grands fabricants comme Einhell, McCulloch, Stihl, Honda (Rotovator), Bosch, etc. Étant des experts dans la conception d’outils de jardinage, ils proposent des gammes de motoculteur et de motobineuse en stock, à la fois robustes et puissants. À noter, d’ailleurs, que la plupart d’entre eux n’hésitent pas à proposer une livraison gratuite, pour vous permettre de payer moins cher vos équipements.

Motoculteur ou motobineuse : notre avis

Avoir une belle pelouse ou un joli potager nécessite d’investir dans des outils performants. En plus des taille-haies, des tronçonneuses, des débroussailleuses… le motoculteur et la motobineuse constituent, également, des équipements incontournables, à mettre dans votre établi.

Mais que choisir entre les deux ? Chacun de ces engins présente des avantages indéniables. Nous vous conseillons de privilégier une motobineuse – qui est à la fois moins chère et plus pratique – si les travaux sont réalisés sur une petite parcelle de terrain. En revanche, si vous projetez de travailler un sol plus dur ou une surface beaucoup plus vaste (plus de 2000 m²), optez, sans hésiter, pour le motoculteur. Ce dernier est de loin plus puissant et plus performant. Néanmoins, son prix sera, lui aussi, plus élevé. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseils auprès d’un spécialiste en jardinage ou en motoculture, avant l’achat.

Partager ce contenu

Astuces-Jardin.fr, 2022