Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2020

Construire sa piscine en béton

  1. Construction de piscine >
  2. Construire sa piscine en béton
Banniere de la page

Lorsqu’il s’agit de construire une piscine enterrée, le béton est le matériau le mieux indiqué. En plus d’être très apprécié, il demeure le matériau le plus couramment utilisé pour la construction de piscines en général. Il a en effet pour avantage d’offrir des résultats 100 % personnalisés sans oublier sa capacité à résister à de fortes charges de pression. Autant dire que construire une piscine en béton présente une kyrielle d’avantages. Découvrons ensemble ces points positifs ainsi que les différentes étapes de réalisation de cette oeuvre.

Pourquoi opter pour une piscine en béton ?

Nombreuses sont les raisons qui peuvent vous amener à choisir le béton comme matériau de construction de votre future piscine. La première concerne la résistance et la longévité du matériau en question. En effet, le béton a pour principal rôle d’absorber la pleine charge, ce qui le rend résistant au temps et aux intempéries. Des caractéristiques qui favorisent par la suite une construction pérenne. N’étant pas démontable, vous pouvez ainsi garder votre piscine en béton pendant de longues années.

En outre, construire une piscine en béton est gage d’un large choix de personnalisation. Dans ce sens, vous pouvez opter pour une installation rectangulaire, ronde, carrée, et ce, peu importe le type de chantier que vous avez. En d’autres termes, cette technique de construction vous offre la liberté d’installer une structure selon vos envies : mini piscine, longue piscine, piscine spécifique pour la nage, etc.

Comme autre avantage, une piscine en béton est synonyme d’un large choix de revêtement d’étanchéité. Par nature, le béton est étanche. Cependant, pour une meilleure étanchéité du bassin en béton, il est primordial de rajouter un revetement. Dans ce cas, le béton peut facilement recevoir de la peinture, du carrelage, liner, enduit, etc. L’idéal est de choisir un kit de qualité.

Qu’en est-il des démarches administratives ?

Conformément aux dispositions en vigueur, tout projet de construction d’une piscine est soumis à certaines contraintes administratives. Ces normes sont régies par le Code l’Urbanisme et le plan d’occupation des sols. Il vous revient donc de prendre conseil auprès de votre mairie étant donné que les réglementations varient d’une ville à une autre. Elles dépendent également du type de maison que vous avez et de la taille de la piscine à construire.

Dès lors, s’il s’agit d’une piscine enterrée non couverte mesurant entre 10 m² et 100 m² ou d’un hors-sol projeté supérieur à 10 m², il vous faut obligatoirement déposer une déclaration préalable de travaux pour construction de piscine. Il en est de même pour les piscines enterrées comportant un abri inférieur à 1,80 m.

Dans le cas d’une piscine maçonnée supérieure à 100 m² ou d’une piscine enterrée dont la hauteur de l’abri est supérieure à 1,80 m, vous devez au préalable obtenir un permis de construire. Cela s’applique également aux piscines enterrées couvertes supérieures à 20 m.

Par ailleurs, il y a certains projets de construction qui ne demandent aucune formalité. Cette disposition concerne notamment les piscines intérieures, les piscines enterrées inférieures à 10 m² et des piscines hors-sol inférieures à 10 m².

Quelles sont les étapes de construction d’une piscine en béton ?

Comme pour tout projet, la construction d’une piscine en béton est une succession d’étapes à respecter. Allant de l’implantation de la piscine aux finitions, chaque étape doit être réalisée avec minutie.

Implanter la piscine

C’est la première étape de la construction. Elle consiste à sélectionner l’emplacement idéal de la piscine sur votre terrain ou dans votre jardin. Concrètement, cela revient à localiser la piscine en tenant compte de l’état du terrain et des dimensions entre propriétés avoisinantes. L’implantation prend également compte l’orientation de la piscine en fonction du vent et du soleil.

Délimiter la piscine

Une fois que vous avez eu une idée sur l’emplacement de votre future piscine, vous devez ensuite effectuer des marquages sur le sol afin de délimiter la superficie du bassin à creuser. Logiquement, cette étape nécessite de la concentration et de précision.

Pour cela, vous devez impérativement vérifier toutes les installations impliquées dans la construction, dont les conduits, les câbles, les nappes d’eau, etc. Placez au besoin des piquets (en bois ou en acier) ou des cordeaux pour mieux fixer vos repères. Il en va de même pour les éventuels aménagements de votre piscine en béton tels que les pentes, les escaliers, le grand bain, etc.

Creuser le bassin

Aussi délicate qu’elle soit, cette étape consiste à creuser le sol en respectant avec précision le plan de construction de votre piscine en béton. À cet effet, le terrassement doit être réalisé en fonction du type de fond et de l’architecture du terrain. Aussi, le radier doit être effectué en respectant les raccords avec le local technique ainsi que les tranchées de branchement.

Réaliser le drainage

Le système de drainage a pour but de stabiliser la piscine. Cette « arme » permet ainsi de prévenir tout soulèvement, toute fissure ou tout glissement de la piscine.

Plus précisément, les drains empêchent que le ruissellement des eaux parvienne jusqu’aux parois de votre piscine en béton. Pour cela, il est demandé de placer un tuyau de drainage au niveau des fondations, entre le ferraillage et autour du bassin.

Réaliser la structure du bassin

La mise en place la structure du bassin revient à construire le fond de la piscine ainsi que ses parois. Il s’ensuit la pose du radier. Durant cette étape, certains blocs à bancher et accessoires doivent être construits. Il s’agit notamment des skimmers, des buses, du système d’éclairage et de la prise balai.

Mettre en place les raccordements techniques

Comme l’indique son nom, cette étape consiste à raccorder au local technique, les différents systèmes de la piscine. Il s’agit du circuit hydraulique, du système de filtration et d’évacuation d’eau.

Par ailleurs, vous devez également brancher au coffret électrique certains éléments comme la pompe, le chauffage, les éclairages, etc.

Remblayer

Il s’agit ici de remplir les abords et les trous de la piscine avec des matériaux comme les galets, le gravier ou encore avec les pierres concassées. Toutefois, il est déconseillé de remblayer sa piscine avec de la terre végétale ou avec de la terre. Ces matériaux ont en effet la facilité de se gorger d’eau. Il tout à fait possible de réaliser le remblaiement avant le coffrage et le coulage du béton. Vous pouvez aussi le faire avant la mise en eau s’il s’agit d’une piscine avec une coque.

Mettre en place le revêtement et remplir le bassin

Le revêtement de la piscine permet non seulement d’assurer son étanchéité, mais il est également gage de son aspect décoratif. Il vous revient donc d’appliquer un revêtement esthétique et qui présente un meilleur rapport qualité prix.

En fonction du volume du bassin, son remplissage peut durer quelques jours. Une fois cette étape franchir, place aux finitions. Elles concernent beaucoup plus les margelles.

Combien coûte la construction d’une piscine en béton ?

Le prix relatif à la construction d’une piscine en béton n’est pas fixe. Il dépend en effet de plusieurs paramètres comme le plan de la piscine, sa profondeur, la technique de construction employée ainsi que le type de revêtement choisi.

Toutefois, pour mener à bien ce projet, nous vous recommandons un budget conséquent afin de couvrir toutes les charges y compris les dépenses supplémentaires. Vous pouvez demander un devis de construction à un professionnel afin de mieux préparer votre projet. Ses conseils d’expert peuvent également vous aider dans cette tâche.

Astuces-Jardin.fr, 2020