Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2020

Comparatif des techniques de construction de piscine et leurs matériaux

  1. Construction de piscine >
  2. Comparatif techniques construction piscine et matériaux
Banniere de la page

Il existe plusieurs types de piscines. Elles se différencient les unes des autres par la technique et/ou les matériaux utilisés pour la construction. Ainsi, à moins d’être un bricolage à utiliser pendant quelques heures, la construction d’une piscine en bonne et due forme doit être l’oeuvre des professionnels. Toutefois, avant de faire recours à l’un de ces professionnels, il est judicieux d’avoir des informations sur chacune de ces techniques.

En effet, connaître les techniques et matériaux entrant en compte dans la construction d’un type spécifique de piscine permet d’opérer un choix idéal. De plus, c’est essentiellement sur la base de ces éléments que le professionnel vous proposera un devis et vous pourrez alors établir votre budget. Nous vous offrons un guide des principales méthodes de construction de piscine avec les matériaux nécessaires à la clé.

Les piscines en coque

La piscine en coque se fait à l’aide d’un moule qui possède la forme d’un bassin. Elle est généralement en polyester. Pour obtenir la coque, on projette de la résine mélangée à une fibre de verre dans le moule. Après cela, on laisse le moule séché avant de procéder au démoulage.

Les piscines en coque sont désormais les plus en vue compte tenu de l’accessibilité qu’elle offre à un bassin enterré. L’autre facteur qui donne la priorité aux piscines en coque est son tarif. En effet, le cout d’une piscine en coque est moins élevé que celui d’une piscine en béton. Toutefois, l’esthétique et la qualité de ce type de piscines n’ont rien à envier aux piscines en béton. Outre ces facteurs, les piscines en coque présentent d’autres avantages, mais aussi certains inconvénients.

Avantages

Le tout premier avantage que procurent les piscines en coque est la parfaite étanchéité de la structure et leur très grande résistance. De même, les piscines en coque s’adaptent à tout type de terrain et sont disponibles sous de nombreuses formes et possèdent une grande résistance dans le temps. Elles peuvent être installées soit dans la cour ou dans le jardin. Le dernier atout de ce type de piscine est la durée de son installation. Concrètement, le délai entre le terrassement et la mise en eau est de trois jours.

Inconvénients

Le recours aux piscines en coque présente bien certaines complications. On note essentiellement les difficultés liées au transport des coques. Aussi, le mode d’installation des piscines en coque présente de multiples variétés. En réalité, il n’existe pas un mécanisme fixe pour installer deux piscines en coque de la même taille. Ce qui constitue un véritable obstacle pour les professionnels de construction de piscine.

Les piscines en béton

La plupart des piscines enterrées sont en béton maçonné. Toutefois, il existe diverses techniques de réalisation de ces piscines.

Les piscines en béton projeté

Le béton projeté est l’une des techniques utilisées pour construire les piscines en béton. Pour y parvenir, on réalise d’abord l’ossature de la piscine en treillis de fer, puis on projette le béton avec un canon. Ensuite, on pose le revetement sur la structure en béton armé obtenu. Ce procédé est encore appelé le gunitage. C’est une construction dont la qualité est optimale et dépend de la performance du professionnel.

Bien que les piscines en béton projeté offrent beaucoup d’avantages, elles présentent aussi certains inconvénients. En effet, elles sont d’une grande qualité et s’adaptent à tous les types de sol. De même, elles se construisent sur mesure. En ce qui concerne les inconvénients liés aux piscines en béton projeté, ils sont liés au délai et au coût de la construction. En réalité, le temps de construction des piscines en béton projeté est assez long et le coût très élevé. Ce dernier se retrouve généralement à hauteur de 30 000 euros.

Les piscines en béton coulé et coffrage perdu

La technique du béton coulé et coffrage perdu est la plus utilisée par les professionnels piscinistes. Elle est composée de panneaux creux enterrés et assemblables les uns dans les autres pour l’obtention de la structure du bassin. Ainsi, après l’étape du ferraillage, le professionnel coule au même moment le béton dans les coffrages et dans le radier. Ce qui lie les murs et le radier en un bloc formant une structure en béton armé. Cette technique est appelée celle de coffrage perdu puisqu’à l’issue du processus, le coffrage utilisé n’est plus récupérable.

Par ailleurs, le plus gros avantage de la technique de béton coulé et coffrage perdu réside dans la très bonne étanchéité que présentent les piscines. Aussi, ces piscines se forment sur mesure. Cependant, la construction de ces piscines nécessite beaucoup de temps et se fait à un coût relativement élevé. Il faut généralement prévoir environ 15 000 euros.

Les piscines en béton banché

La technique du bloc à bancher ressemble au système de coffrage perdu, mais sa mise en œuvre est moins compliquée. En effet, le bloc à bancher est un dispositif ayant l’allure d’un parpaing, mais ne possédant pas de fond. Pour construire la piscine en béton banché, on monte en premier lieu plusieurs blocs de façon à les décaler d’une ligne sur l’autre. Ainsi, on obtient des poches verticales dans lesquelles on coule le béton. Ensuite, deux fers sont horizontalement posés sur le tour avec un fer vertical situé au niveau de chaque alvéole. Ce n’est qu’après cela qu’une semelle reprenant le radier est placée dans chaque alvéole dans le but de lier en profondeur le radier au mur. Le processus aboutit à une construction de béton armé.

Par ailleurs, il faut noter qu’il y a deux tailles de blocs à bancher. On distingue les blocs de 20 centimètres de largeur et ceux de 27 centimètres. Les blocs de 27 cm s’utilisent pour la construction des grandes piscines. La rapidité dans la construction des piscines en béton banché et leur très bonne étanchéité sont les principaux avantages qu’offre cette technique. Toutefois, le prix de la construction est relativement élevé. Il est d’environ 20 000 euros.

Les piscines en parpaings

La méthode de parpaings est la nouvelle appellation de la traditionnelle technique de construction d’une piscine. Elle procède par montage de murs et réalisation de ceintures périphériques. Cette technique est propice à un revêtement de type liner armé. L’avantage des piscines en parpaings réside dans le caractère traditionnel et ancien de la technique. Elle assure notamment une très grande étanchéité. Toutefois, la construction de ce type de piscine coûte assez cher et nécessite de grands travaux de chantier.

Les piscines modulaires

Les piscines dites modulaires sont celles qu’on appelle aussi piscines en kit enterrées. Ce type de piscine est composé d’une structure d’éléments préfabriqués, d’un revêtement d’étanchéité et d’un système de filtration de l’eau. Il se décline en deux modèles selon la technique employée. La première est celle des coffrages qu’on remplit de béton. La seconde, quant à elle, assemble des panneaux formant des parois verticales du bassin. L’une ou l’autre des techniques pose essentiellement un joint d’assemblage qui assure l’étanchéité de la structure.

Les piscines en kit à coffrages modulaires

La construction des parois du bassin des piscines en kit à coffrages modulaires se fait avec les coffrages trouvés dans le kit. On renforce ces coffrages essentiellement en polystyrène ou en PVC avec du béton et des ferraillages. C’est alors que les parois peuvent être recouvertes de feuille de PVC avant l’installation du limer.

Par ailleurs, les avantages des piscines en kit à coffrages modulaires sont la bonne étanchéité, la légèreté des matériaux utilisés et la possibilité de les avoir sous n’importe quelle forme et dimension. On note aussi le fait qu’une piscine en kit à coffrages modulaires coûte relativement moins chère. Le prix moyen est de 6 000 euros. Le seul inconvénient en ce qui concerne cette technique de construction de piscine est le fait que le revêtement ne doit être qu’en liner.

Les piscines en kit à panneaux modulaires

Le kit à panneaux modulaires contient des panneaux rigides que le professionnel assemble pour former la paroi de la piscine. Ces mêmes panneaux seront ensuite fixés et recouverts de membrane armée pour en garantir l’étanchéité. De même que celles en kit à coffrages modulaires, les piscines en kit à panneaux modulaires s’installent facilement et présentent une très grande résistance. L’inconfort demeure le liner qui reste imposé comme unique revêtement possible.

Les piscines en métal

Le métal est un matériau très utilisé pour la construction des piscines. On retrouve les piscines en acier, en inox et en aluminium.

Les piscines en acier

L’acier, au niveau des piscines en acier, ne couvre que les parois de la piscine, et ce, sous forme de panneaux ou de plaques. Le radier, quant à lui, se fait d’une dalle en béton armé ou d’une chape. Concernant le revêtement, il peut être en liner, en PVC armé ou en polyester stratifié. La résistance des piscines en acier est parfaite lorsque les parois sont renforcées par des jambes de forces et de poteaux dits raidisseurs. Pour éviter la corrosion de la piscine en acier, on recourt à des types d’acier traités tels que l’acier galvanisé, l’acier Galfan et l’acier Corten.

Par ailleurs, les piscines en acier présentent de multiples avantages dont essentiellement la robustesse et la facilité d’installation. De plus, la technique de construction de piscine en acier offre une grande largesse dans le choix, tant de la forme que de dimensions et de types de bassins. En effet, avec ce type de matériau, on peut choisir d’avoir sa piscine en kit, sous forme enterrée, semi-enterrée ou hors-sol.

Aussi, le coût d’une piscine en acier est généralement beaucoup moins cher ( à partir de 5 000 euros). Toutefois, avec la piscine en acier, le choix du revêtement se révèle restreint et l’esthétique est plus ou moins discutable.

Les piscines en inox

L’inox utilisé pour la construction de piscine est un alliage de fer, de chrome et d’autres composants qui rendent la piscine résistante à la corrosion. Il est surtout employé pour la construction des bassins haut de gamme. La particularité des bassins faits d’inox réside dans la facilité d’agrandissement ou de réduction de ces derniers.

À part la robustesse particulière qui qualifie l’inox, il présente beaucoup d’avantages particuliers. Premièrement, l’inox est léger, flexible, lisse, non-poreux et bien recyclable. De plus, l’entretien d’une piscine en inox est facile pour le fait que les algues et bactéries ne s’y fixent pas. Ensuite, les piscines faites d’inox sont imperméables et ne requièrent pas de revêtement. Enfin, la couleur argentée de l’inox confère à l’eau une variété de couleurs impressionnantes. Ainsi, l’inox procure aux piscines un bon design, de la robustesse, de la longévité et de l’imperméabilité. Toutefois, le seul inconvénient avec cette technique de construction de piscine concerne le budget. Concrètement, le prix d’une piscine en inox est évalué en mètre carré et est de 1500 euros le m2.

Les piscines en aluminium

L’aluminium est réputé pour sa résistance naturelle à la corrosion due à son oxydation naturelle au contact de l’air. Aussi, il présente une résistance exceptionnelle et est inaltérable. L’aluminium constitue ainsi un pertinent choix pour la construction d’une piscine.

De même pour la piscine en acier, la structure du bassin d’une piscine en aluminium est autoportante et rendue plus rigide par les jambes de force. Quant au fond du bassin, il se fait avec une chape en béton et l’étanchéité est assurée par un liner, une membrane en PVC armé ou un polyester stratifié. En ce qui concerne les parois d’une piscine en aluminium, elles sont faites soit de :

  • panneaux pliés et boulonnés ;
  • palplanches profilées qui s’emboîtent les uns dans les autres ;
  • une coque en aluminium montée en usine.

Les principaux avantages des piscines en alu sont la robustesse, la légèreté, la facilité d’installation et un matériau écologique. Par contre, on dispose d’un choix restreint de revêtement.

Les piscines en conteneur

La dernière technique à avoir fait son apparition en matière de construction de piscine est celle des piscines en conteneur. Ces dernières sont généralement d’une grande taille et offrent par ricochet un plus grand espace de nage. Comme son nom l’indique, une piscine en conteneur ou piscine conteneur est faite à base d’un conteneur de transport maritime qui sert de structure au bassin.

Le recours à la technique de piscine en conteneur permet d’éviter les lourds travaux de maçonnerie. De plus, elle présente de plus amples avantages. On note essentiellement la grande résistance, le design et la rapidité de son installation. L’unique inconvénient de ce genre de piscine réside dans le fait qu’il faut disposer d’un large espace dans la maison. Aussi, le modèle ne s’intègre pas dans tous les environnements.

Le prix d’une piscine en container commence à partir de 13 000 euros.

Recommandation

Si les matériaux et la durée de la construction sont les éléments qui doivent vous guider dans le choix de votre piscine, il ne faut pas oublier le coût de celle-ci. En effet, la connaissance du prix de chacune des types de piscines constitue un élément clé pour établir votre budget.

Inventaire des prix

Nous vous offrons ici l’inventaire des prix d’achat et/ou de construction de chacune des piscines présentées. Ainsi, le prix d’une piscine en :

  • inox est évalué en mètre carré et est de 1 500 euros le m2
  • acier est généralement beaucoup moins cher
  • kit à coffrages modulaires coûte relativement moins chère
  • bloc à bancher est d’environ 20 000 euros
  • béton coulé et coffrage perdu sont d’environ 15 000 euros

Le béton projeté se retrouve généralement à la hauteur de 30 000 euros.

Prix des piscines en coque

Pour ce qui concerne les piscines en coque, leurs prix varient en fonction du modèle et de la matière. Pour le modèle standard de dimension 8*4 de piscine en coque polyester, il faut prévoir entre 15 000 30 000 euros. Ce budget comprend tous les accessoires de la piscine. En ce qui concerne une piscine en coque acrylique, le prix est compris entre 20 000 et 45 000 euros.

Que retenir ?

En somme, il existe une variété de techniques pour construire une piscine. Chacune de ces techniques fait intervenir des matériaux particuliers. Ainsi, qu’il s’agisse de la coque, du béton, du bois, des kits, ou du métal, divers autres procédés permettent d’avoir différents types de piscines. Nous espérons vous avoir fourni les astuces et conseils sur lesquels vous baser pour comparer les piscines afin d’en choisir une meilleure. Surtout, il faut tenir compte de son budget lors du choix d’une ou l’autre de ces piscines.

Astuces-Jardin.fr, 2020