Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2020

Comment construire une piscine semi enterrée

  1. Construction de piscine >
  2. Comment construire une piscine semi enterrée

À mi-chemin entre une piscine hors sol et une piscine enterrée, la piscine semi enterrée combine les avantages des deux premières. D’un côté, elle peut être aussi profonde que la piscine enterrée sans toutefois nécessiter de très gros travaux. D’un autre côté, elle est plus belle que la piscine hors sol. Qu’elle soit en kit ou construite sur site, la piscine semi enterrée est accessible à tout bon bricoleur.

Ce qu’il faut savoir avant de commencer la construction

Avant de vous lancer dans le projet de construction de votre piscine semi enterrée, il est important de prendre connaissance d’un certain nombre d’éléments.

Qu’est-ce qu’une piscine semi enterrée ?

La piscine semi enterrée est une piscine en partie enfouie dans le sol et dont les rebords sont surélevés au-dessus du sol. Cette sorte de bassin offre plusieurs avantages. Les bordures surélevées constituent une barrière de sécurité, surtout lorsque l’on a des enfants en bas âge à la maison. Elles empêchent les noyades liées aux chutes accidentelles dans le bassin.

Les piscines semi enterrées sont aussi moins chères et moins difficiles à construire que les piscines enterrées. En outre, elles offrent l’avantage d’être plus esthétiques que des piscines hors sol. En revanche, ces piscines ont une durée de vie moins longue que la piscine enterrée et demandent un peu plus d’entretien.

Les différentes sortes de piscines semi enterrées

Différentes sortes de piscines semi enterrées sont possibles en fonction du matériau choisi.

  • Le béton

Il permet la construction de piscines résistantes (comme le sont les piscines enterrées) nécessitant de gros travaux notamment pour la construction des parois en béton.

  • Le bois

Comme pour les piscines hors sol, c’est le matériau le plus utilisé pour les piscines semi enterrée. Son coût relativement bas est son principal atout.

  • Le métal

La piscine en acier offre l’avantage d’être beaucoup plus résistante que celle en bois. Pour des raisons esthétiques, on l’entoure le plus souvent de bardage en bois.

  • Les matériaux composites

Il s’agit de coques en matériaux composites prêtes à poser. Outre leur facilité d’installation, elles peuvent avoir des formes variées.

Selon vos préférences, vous opterez pour l’un ou l’autre de ces matériaux.

Construire seul ou faire construire ?

Construire une piscine semi enterrée peut être à la portée d’un bricoleur aguerri. Surtout si vous optez pour un modèle kit dont la pose ne nécessite que quelques travaux préliminaires. Le fabricant de votre piscine sera à votre disposition pour un conseil. Si vous estimez que cela est hors de votre portée, vous devrez faire appel à un professionnel qui se chargera d’exécuter tout ou parties des travaux d’installation de la piscine. Dans ce cas, pensez à demander plusieurs devis et à comparer les prix avant de vous engager. C’est aussi le moment de faire le point sur votre budget. Une telle piscine vous coûtera de 3500 euros à plus de 100 000 euros pour les modèles haut de gamme.

Les étapes préalables à la construction

Le lancement de la construction débute par l’accomplissement de tâches préalables.

Point sur la réglementation

La construction d’une piscine semi enterrée est soumise à des contraintes réglementaires qui varient selon la surface de la piscine. Pour une piscine de moins de 100 mètres carrés avec un abri de jardin de moins de 1,80 m de hauteur, une simple déclaration de travaux auprès de la mairie suffira.

Pour une piscine de plus de 100 mètres carrés, vous devez obtenir un permis de construire auprès de votre mairie. Les délais d’instruction habituels sont de deux mois. Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre mairie et surtout consultez le Plan local d’urbanisme. À la fin des travaux, vous disposez d’un délai de trois mois pour le faire savoir à la mairie qui pourra alors effectuer un contrôle sur place.

Enfin, notez que la loi impose depuis 2004, pour toutes les piscines, l’installation de l’un de ces quatre dispositifs de sécurité : alarme, barrière de protection, bâche (couverture anti chute) et abri de piscine.

Le choix de l’emplacement

Pour bien profiter de votre future piscine, il est primordial de bien choisir son emplacement dans votre jardin. Il vous faudra d’abord considérer la nature du sol. En effet, la longévité d’une piscine dépend fortement de la stabilité du sol. En cas de doute sur la nature du sol, pensez à faire appel à un spécialiste si votre budget le permet.

L’autre élément à prendre en compte est l’exposition au soleil. Une piscine ensoleillée est la garantie d’une baignade dans une eau à température agréable. Les baigneurs pourront aussi profiter des abords pour se prélasser au soleil. Enfin, privilégiez un terrain abrité du vent. En plus de charrier dans la piscine des ordures, celui-ci va en refroidir l’eau. Prenez aussi note que la loi impose une distance d’au moins 3 m entre le bord de la piscine et la clôture voisine.

Les étapes de la construction

Quel que soit le type de matériau choisi, les étapes de construction de votre piscine sont quasiment identiques.

Le terrassement

Cette étape consiste à creuser la fosse dans laquelle vont se loger la partie immergée de la piscine et les tranchées destinées à recevoir les canalisations qui seront reliées au local technique. Une fois cette fosse creusée, procédez au damage avant la pose de la chape.

La pose de la dalle

La dalle de béton est essentielle pour assurer la stabilité de la piscine. C’est elle qui va supporter la quasi-totalité du poids de l’eau lorsque la piscine sera remplie. Il est primordial qu’elle soit bien plane et ne présente pas d’aspérités.

La construction des parois

Si vous avez choisi un modèle en coque, vous n’avez plus qu’à la poser dans le trou et à procéder aux finitions. Pour les autres modèles, c’est le moment de construire les parois. Consultez le guide de montage fourni par le fabricant pour savoir comment procéder au cas où la piscine serait en kit.

L’étanchéité

Une fois la structure des parois finalisée, procédez à la pose du revêtement étanche que vous aurez choisi. Dans le cadre d’une piscine en bois, optez pour du liner.

Les finitions

Votre piscine est quasiment terminée. Il ne reste plus que la connexion de la plomberie au système de traitement de l’eau. La décoration selon vos goûts et le remblaiement des trous le long des parois extérieures est également indispensable. Pour finir, procéder à la mise en eau du bassin. À vous les joies de la baignade !

Astuces-Jardin.fr, 2020