Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2021

Conseils pour bien faire un potager pas cher

  1. Création de potager >
  2. Comment faire un potager pas cher
potager pas cher

La présence de produits chimiques est de plus en plus notée dans les aliments que nous consommons aujourd’hui. C’est l’une des raisons pour lesquelles, de nombreuses personnes prennent la décision d’aménager elles-mêmes leur propre potager à domicile. Ces personnes optent également pour cette solution pour des raisons purement économiques. En effet, aménager un potager semble être l’une des seules solutions pour résoudre le problème du cout de l’alimentation qui actuellement ne cesse de croître.

À ce propos, si vous décidez d’aménager votre potager pour ces raisons, il importe d’opter pour un dispositif qui vous permettra de faire de réelles économies. Autrement dit, l’idéal pour vous serait d’entreprendre la réalisation d’un potager pas cher. Quels sont les différents types de potagers qui peuvent être classés dans cette catégorie ? Il y a-t-il des plantes ou des légumes pas chers qui peuvent être cultivés afin de respecter les besoins d’économies ? Que faut-il mettre en place pour avoir un beau potager ? Autant de questions auxquelles des éléments de réponses vous seront apportés ici !

Les différents types de potagers pas chers à réaliser soi-même

Dans le domaine du jardinage, les potagers existent sous bien des formes, afin de s’adapter aux besoins de tous. Il est possible de réaliser certains d’entre eux soi-meme, et à moindre coût.

Le carré potager

carre potager pas cher

Le potager en carrés encore appelé carré potager est une méthode de jardinage qui vous offre plusieurs avantages, notamment celui de faciliter l’entretien des cultures et le travail de la terre. Il s’agit d’un système qui, la plupart du temps, nécessite l’utilisation d’un bac surélevé par rapport au sol. De ce fait, vous n’aurez pas forcément besoin de vous courber pendant vos travaux de jardinage.

Le carré potager est également un système qui :

  • convient à la permaculture : il offre l’espace nécessaire à la réalisation de ce type de culture ;
  • s’adapte à tout type de logement : vous pouvez installer votre carré potager sur une terrasse, le toit d’un immeuble ou encore un balcon ;
  • nécessite peu d’arrosage en raison de son espace à la fois dense et réduit.

Le carré potager existe sous différentes variantes. La plus intéressante concerne la construction de la forme classique de ce dispositif, dispositif plus facile à réaliser et moins onéreux. Pour ce faire, vous aurez besoin de certains équipements tels que des planches, des vis de 7,5 cm de long et 4 petites poutres de bois.

Vous pouvez également ajouter à ces matériaux une toile de plantation, un grillage souple à petites mailles ainsi que deux piquets de bois. Veillez néanmoins à ce que la longueur de ceux-ci soit 30 cm plus élevés que la hauteur de votre potager.

Pour commencer, découpez les poutres en veillant à ce que leur longueur corresponde à la hauteur du futur potager. Découpez également les planches, puis vissez-les aux poutres. Pensez à vous assurer que les coins de votre construction soient perpendiculaires en vous servant d’une équerre de menuisier.

À cette étape, vous pouvez rajouter votre toile de plantation au fond du potager. Maintenez ensuite la toile sur le dispositif en vous servant d’une agrafe. Cette étape reste facultative si vous avez la certitude que la terre du potager ne se mélangera pas à celle de votre terrain, surtout si cette dernière est de mauvaise qualité. En revanche, si vous choisissez d’installer votre dispositif sur une terrasse, un blacon ou sur tout autre type de sol dur, cette étape devient obligatoire. Autrement, vous risquez de voir la terre de votre potager couler sous l’effet de l’arrosage ou de la pluie.

Si vous craignez que les nuisibles ou des rongeurs ne viennent saccager vos semis, il faudra installer un grillage fin et souple en dessous de la toile de plantation. En installant ces protections, n’oubliez pas de veiller à ce que l’eau puisse s’écouler sous peine de voir flétrir vos plants. À ce niveau, il serait préférable de suivre l’avis des spécialistes qui préconisent une construction assez haute.

Les piquets de bois s’avèrent particulièrement utiles que lorsque votre construction est assez grande (plus de 2 m de long). Ils seront alors placés sur les côtés les plus longs afin de les stabiliser. Ils doivent être enfoncés à une profondeur de 30 cm dans le sol.

À toutes fins utiles, notez que les planches peuvent être remplacées par des palettes. Vous retrouverez ces fournitures pas chères aux coins des rues ou dans certains magasins.

Le jardin potager vertical

Le jardin potager vertical offre plusieurs avantages.

  • Le gain de place : le peu de place dont ce dispositif a besoin lui permet d’être adapté aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Le dispositif peut également permettre une production accrue de certains légumes.
  • La chaleur : l’impact de la sécheresse est moins prononcé sur les plantes qui poussent sur un tel dispositif.
  • La gestion de l’eau : le système d’irrigation permet une distribution de l’eau étage par étage. En d’autres termes, lorsque le premier bac est arrosé, tous les bacs inférieurs reçoivent l’eau tour à tour. Cela évite le gaspillage et permet à toutes les plantes de bénéficier de l’eau.

Il est possible de construire soi-même son potager vertical. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un film géotextile, d’une palette de récupération, d’un grillage à lapins et de peinture (pour l’effet déco). Comme matériels, vous aurez besoin :

  • de ciseaux ;
  • d’une agrafeuse ;
  • d’une pince coupante ;
  • d’une ponceuse orbitale ;
  • d’un mètre.

Pour la réalisation de votre potager pas cher, la première chose à faire est de poncer votre palette que vous devrez placer verticalement et dans le sens de la longueur. Il faudra ensuite agrafer quelques morceaux du grillage dans les espaces intérieurs de la palette, à l’endroit même des semelles. Recouvrez-les ensuite du film géotextile. Le film géotextile devra aussi être agrafé sur les bords de la palette. Pour finir, passez une couche de peinture sur le dispositif. Le choix de la peinture doit être fait, non seulement en fonction de vos besoins en déco ou de vos envies, mais aussi en tenant compte de la composition en produits chimiques de la peinture.

Avec une telle construction, vous pouvez avoir à moindre coût, autant de jardinières que vous le permet votre palette. Vous n’aurez alors qu’à les remplir de terre végétale mélangée à du compost, puis y planter vos graines. A défaut, il est possible de construire un potager vertical pas cher à l’aide de poches en plastique.

Le potager en sac

Ce type de potager est celui le plus conseillé si vous résidez dans un appartement et ne disposez pas d’un espace suffisamment grand. Le principal avantage du potager sur balcon est qu’il épargne vos légumes feuilles. Puisqu’il s’agit d’une méthode de jardinage hors-sol, le risque d’apercevoir des envahisseurs rampants (notamment les limaces et les escargots) est considérablement réduit. Vous n’aurez donc pas besoin d’utiliser des produits chimiques pour les traiter, ce qui peut garantir une culture bio.

Le prix très économique de ce mode de jardinage est également un autre de ses avantages. Pour un tel dispositif, vous n’aurez besoin que d’un grand cabas réutilisable. Il vous faudra :

  • trouer le fond du sac ;
  • rabattre le haut du cabas à l’intérieur ;
  • et le remplir de terre.

Veillez, au moment de trouer le fond du sac, à ne pas faire de trop gros trous. Vos plantes ne recevraient alors plus l’eau suffisante pour leur permettre de bien se développer, car celle-ci s’écoulerait entièrement par lesdits trous.

Le potager sur pied pas cher

Les potagers explosent et c’est la grande tendance qui ne cesse de séduire les amoureux de la nature. En effet, son côté économique, mais à la fois écologique va éclore sous toutes ses formes. Face à une prise de conscience, les potagers à faire soi-même ont la cote.

On peut dire que faire son potager c’est le signe d’une nouvelle manière de consommer, c’est-à-dire plus simple et responsable. Cependant, le potager demande de l’entretien et un peu de temps. Un potager sur pied semble idéal, car il se présente sous toutes les formes, en bois, en plastique, mais aussi en métal, il convient parfaitement pour le balcon ou encore pour des espaces extérieurs.

Un potager sur pied a tout simplement l’avantage d’être surélevée pour vous permettre de cultiver vos fruits et vos légumes selon vos envies et de plus vos légumes resteront aérés. De plus, vous pourrez travailler votre potager debout et en toute sécurité.

C’est un produit qui est tendance et qui s’adapte à tous les styles et pour tous les types d’intérieurs. Il est polyvalent et peut trouver sa place selon les rayons du soleil. À noter que comme toutes les plantes du jardin, il ne faut pas hésiter à le placer dans un coin lumineux, car c’est un cadre idéal pour la pousse de vos légumes. Le potager sur pied est très maniable, car en effet certains sont constituées de roulettes qui vont faciliter leurs déplacements ainsi, vous remarquerez son côté pratique ! En ce qui concerne les matériaux, vous aurez le choix, qu’il soit en bois pour un côté plus robuste tout en bénéficiant de son côté naturel et sympathique. Le plastique lui est davantage léger et facile à transporter, il est souvent bas de gamme et idéal pour les petits budgets. Si vous optez pour un acier, votre potager résistera à toutes les intempéries. Faire son potager, c’est rapide et simple, premièrement, il faut faire l’acquisition d’une structure surélevée puis y déposer vos bacs prêts à planter et ensuite y ajouter vos pots. Le pot vous servira pour planter vos fleurs selon les modèles et les coloris choisis.

Les plantes et légumes à petits prix à cultiver

Maintenant que vous avez votre potager pas cher, il ne vous reste plus qu’à trouver les plantes et légumes qui lui conviennent. Par souci d’économie, il est préférable de se tourner vers des produits pas chers.

Les tomates

Les tomates trouveront très certainement une place d’honneur sur la liste des plantes et légumes avec le meilleur rendement. Ces fruits peuvent très bien s’adapter à la plupart des modes de jardinage.

La petite astuce si vous voulez avoir un très bon rendement, c’est de choisir pour votre culture (et surtout si vous êtes novice dans le jardinage), une variété naine ou des tomates cerises. Les « Yellow pear », les « Red pear » ou encore les « Matt’s Wild Cherry » sont notamment les tomates sur lesquelles votre choix peut se porter. Un pied de « Matt’s Wild Cherry » peut, par exemple, produire près de 2 kg de tomates. Vous ne débourserez que quelques euros pour mettre en terre vos cultures, mais vous pouvez récolter assez de pieds de tomates pour vous nourrir vous et votre famille.

Pour obtenir un bon rendement lorsque vous décidez de cultiver des tomates, il convient de suivre quelques recommandantions.

  • Placer les tomates en plein soleil.
  • Espacer les pieds de 40 cm environ entre eux afin que les maladies dues à l’humidité ne les dérangent pas.
  • Éviter d’arroser trop fréquemment les tomates sous peine de produire des fruits avec peu de goût. L’idéal est d’arroser vos pieds de tomates les matins (et non les soirs), et pas tous les jours.
  • Entretenir vos plantes. Vous pouvez rajouter un peu d’ortie hachée (qui habituellement agit comme un engrais) près de vos plantations.

Les spécialistes préconisent de planter les tomates aux environs du mois de mai. Cependant, vous pouvez patienter jusqu’à la mi-juillet si vous choisissez de planter des « Matt’s Wild Cherry ».

Pour votre potager, vous pouvez choisir de commencer avec des graines ou avec des plants. Si vous optez pour les graines, il faudra prévoir environ 2 euros pour un sachet. L’avantage de ce choix est qu’avec ce seul sachet, vous pouvez réaliser des centaines de godets. Si vous vous tournez plutôt vers plants de tomates, vous devrez prévoir entre 2 et 14 euros selon la variété que vous aurez choisie et le nombre de plants par barquette.

Les courgettes

Le prix d’achat des graines de courgettes tourne autour de 2 euros. C’est donc tout naturellement qu’il trouve sa place dans la sélection des produits pas chers à cultiver. Les courgettes sont des légumes que les spécialistes conseillent pour les personnes qui sont qui fait leurs premiers pas dans le jardinage. La raison est que ces légumes n’ont pas besoin d’un entretien particulier, ni même d’être taillées. Elles peuvent donc très bien se cultiver aussi bien dans un jardin potager vertical que dans un potager en sac.

Les plants de courgettes donnent des fruits abondants et généreux, à condition que vous suiviez quelques astuces. D’une part, il faudra exposer vos plants au soleil. D’autre part, vous devrez semer vos courgettes idéalement entre avril et juin, au moment où les gelées sont terminées. De plus, il est préférable d’opter pour une variété de courgettes non coureuses, comme c’est le cas des rondes de Nice.

Les courgettes ont besoin d’être arrosées de façon régulière. Si vous n’avez pas le temps de mettre en place un système d’arrosage le permettant, vous pouvez toujours opter pour l’association avec d’autres plants. Les plants de courgettes peuvent par exemple être associés aux plantes aromatiques. Cette association attirera les pollinisateurs qui permettront à vos courgettes de se développer de façon convenable.

Les carottes

Les carottes font également partie de ces légumes peu coûteux à l’achat et qui sont faciles à cultiver. Vous devez prévoir entre 1 et 4 euros environ pour les graines de carottes. Bien évidemment, le prix dépendra du nombre de graines présent dans le sachet ainsi que de la variété que vous aurez choisie.

Ce que vous devez retenir sur les carottes, c’est qu’elles ne nécessitent pas une pleine exposition. Elles peuvent très bien se développer dans les coins semi-ombragés. Vous ne devrez pas non plus cultiver vos carottes dans une terre meuble. Préférez-leur un sol tendre et sablonneux. Il est conseillé de semer vos carottes entre mars et début juillet lorsque les températures sont modérées. Il faudra par ailleurs, penser à arroser vos plants de carottes de façon régulière. Autrement, leurs racines peuvent se détacher.

Les concombres

Pour 2 euros environ, vous trouverez dans les pépinières ou sur le Net, des sachets de graines de concombres. Notez qu’un achat sur le net vous serait plus avantageux. En effet, la plupart des sites de ventes en ligne de ce type de produits proposent la livraison gratuite des articles.

Si vous souhaitez cultiver ces légumes très gourmands en eau, vous devez leur réserver un grand espace. Vous pouvez leur réserver plusieurs tranchées pour leur permettre de se développer convenablement.

Tout comme les courgettes, les concombres sont les légumes que vous pouvez privilégier si vous débutez dans le jardinage. N’oubliez tout de même pas qu’ils ont besoin d’une pleine exposition au soleil. Vous pouvez récolter les premiers fruits de votre labeur dans les deux mois suivant la mise en terre.

Les laitues

Pour seulement 1 euro, il est possible de trouver des graines de laitue convenant au semis que vous envisagez. La laitue n’a besoin de rien d’autre qu’un peu d’arrosage tous les jours, lorsque vous l’achetez en semis pour le replanter. Il n’est question ici ni de taille ni de tuteurage.

Évitez de planter votre laitue pendant l’été ou durant l’hiver. Le légume ne supporte ni les grosses chaleurs ni le froid. L’idéal serait de semer vos laitues entre février et juillet. Pensez par ailleurs à garder les pieds de laitue lors de votre récolte. C’est grâce à eux que vous pouvez envisager une nouvelle culture.

Quel budget pour un potager pas cher ?

De manière générale, les potagers sont simples à réaliser et ils sont à la fois économiques, ainsi selon votre budget tous les coûts sont permis. Vous pourrez trouver des potagers bas de gamme très abordables, mais à l’inverse vous trouverez des potagers haut de gamme à une valeur de 150 euros, en effet tout dépend de votre budget et du coût. Ainsi, vous pourrez compter à peu près 30 à 50 euros pour réaliser un potager pas cher, cela dépendra du nombre de bacs, et de pots. Vous pourrez aussi acheter vos pots à un tarif relativement bas (5 euros). Pour finir, tous les goûts s’adaptent à tous les prix.

Et oui jardiner, c’est bon pour le moral ! Prendre un bol d’air et regarder nos petits protégés poussés, c’est aussi ça prendre du temps pour soi et être au plus proche de la nature. Nous sommes les maîtres de notre jardinière et prendre soin d’elle nous fait aussi du bien. Selon certaines études, jardiner améliore notre estime, régule nos humeurs et ainsi diminue les risques de souffrir de certaines maladies mentales.

Quelques astuces indispensables pour avoir un beau potager pas cher

Si vous avez un petit budget, mais souhaitez avoir un beau potager, quelques conseils s’avèrent très bénéfiques à suivre.

Faire son propre compost

Parmi les produits utilisés pour faciliter la croissance des plantes, on peut citer le compost. Il s’agit d’un produit qui peut être trouvé dans les magasins spécialisés ou que vous pouvez concevoir vous-même. Si vous souhaitez mettre en place un potager pas cher, la seconde approche est la meilleure.

Pour réaliser le compost fait maison, vous aurez besoin d’un composteur ou d’un bac. Le récipient devra être posé au fond de votre jardin ou à un endroit assez éloigné du lieu de vie. C’est dans le récipient qu’il faudra mettre tous vos déchets alimentaires qui (après décomposition) se transformeront en compost devant fertiliser la terre de vos futures cultures.

Pour faire un compost efficace en DIY (Do It Yourself), vous pouvez faire un mélange :

  • de coquilles d’œufs écrasés dont le rôle sera de protéger vos plantes des nuisibles ;
  • d’épluchures de bananes qui feront de très bons engrais ;
  • de cendres de cheminée qui seront également utilisées comme engrais, mais de façon modérée ;
  • d’épluchures de légumes et de marc de café mixé pour la fertilisation du sol.

Avec un tel mélange, vos plantes se développeront dans de très bonnes conditions.

Faire soi-même ses propres semis

De plus en plus de personnes optent pour l’achat des semis dans les pépinières ou autres magasins spécialisés dans la vente des indispensables pour le jardinage. Il s’agit, certes d’un procédé qui est très pratique, mais pas très avantageux sur le plan financier.

Ce qu’il convient de faire, c’est de faire soi-même ses semis en utilisant les graines achetées ou récupérées des fruits ou légumes qui ont déjà été consommés. Ce faisant, vous ferez d’incroyables économies. Un tel procédé nécessite peu de matériel et vous apporte la satisfaction que seul un travail accompli soi-même peut procurer. Pour rappel, le semis est le procédé par lequel des graines sont mises en terre pour germer afin que vous obteniez plus tard, des végétaux.

Créer soi-même ses produits pesticides naturels

On retrouve sur le marché une grande variété de produits chimiques dont le rôle est de lutter contre les mauvaises herbes qui peuvent apparaître autour des plantes. Non seulement l’efficacité de ces produits n’est pas toujours prouvée, mais en plus, ils sont parfois très coûteux à l’achat. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux préparer soi-même ses produits censés traiter votre potager. En le faisant, vous ferez plus d’économies, en plus de traiter le potager de façon responsable et écologique.

En effectuant des recherches sur le net, vous trouverez certainement des recettes de produits naturels faciles à réaliser pour le traitement du potager. À titre d’exemple, vous pouvez utiliser du bicarbonate de soude ou du marc de café pour éloigner les petits nuisibles. Concernant les mauvaises herbes, l’eau utilisée pour cuire vos pâtes ou vos pommes de terre vous aidera à vous en débarrasser.

Opter pour la permaculture

La permaculture est un procédé faisant appel à l’optimisation des sols. Ici, la disposition optimale des cultures (et, par ricochet, l’association de certaines plantes) est priorisée. Ainsi, il serait judicieux de planter la menthe avec les fraisiers afin d’éloigner les pucerons. De même, le thym sera cultivé à côté de la carotte pour éloigner les mouches.

Si vous avez éventuellement opté pour l’élevage de poules en parallèle, vous pouvez laisser celles-ci picorer autour de votre potager. Elles pourraient ainsi vous débarrasser de nuisibles tels que les escargots, les vers ou encore les limaces. Attention à ne pas les laisser trop longtemps autour de vos plantes. Vous pourrez par exemple leur permettre de s’en rapprocher seulement une fois la semaine.

Faire de la récupération de l’eau de pluie

La plupart des plantes et légumes pas chers qui sont cultivés ont besoin d’une grande quantité d’eau. Vous devez donc mettre en place un système d’irrigation efficace permettant de satisfaire les besoins en eau de ces plantes. Les spécialistes recommandent durant la saison humide de récupérer l’eau de pluie que vous stockerez dans des bidons. Ainsi, même en périodes de sécheresse, vous disposerez d’assez d’eau pour nourrir vos plantes.

Côtoyer les bourses aux plantes, les trocs et autres espaces réservés aux plantes

Il est très probable, si vous vous rendez chez les grandes enseignes de jardinerie ou aux marchés aux plantes, de tomber sur des échanges et trocs de graines, semis, boutures et plantes. Il s’agit d’un système qui est mis en place afin que passionnés et professionnels du jardinage puissent échanger leurs produits, mais également leur savoir-faire.

Au cours de ces événements, il est fort possible que vous trouviez des plants ou semis rares et qui sont vendus à moindre coût. C’est également là que vous trouverez des trucs et astuces pour savoir comment rendre votre potager sain et beau.

Choisir de façon judicieuse ses plantes

Lors du choix des plantes à cultiver, privilégiez les « plantes simples ». Elles n’offriront certes pas d’aussi belles fleurs que les plantes exotiques, mais elles auront un meilleur rendement. En effet, les plantes exotiques demandent le plus souvent énormément d’entretien et sont beaucoup plus délicates à faire pousser. Il y a par conséquent beaucoup plus de chances que vous soyez confronté à un échec en décidant de cultiver de telles plantes. Autrement dit, choisissant des plantes beaucoup plus simples à cultiver, vous diminuez le risque de perte d’argent et de temps.

Privilégiez aussi les légumes perpétuels ou vivaces. Ceux-ci demandent très peu d’entretien et ont un cycle de vie qui peut s’étaler sur plusieurs années.

Profiter des bonnes affaires

Il arrive souvent que les boutiques de vente de végétaux en ligne, les pépinières ou autres magasins lancent des promotions. Si vous souhaitez avoir un potager pas cher, vous devez rester à l’affût et profiter de ces promotions pour vous réapprovisionner. Le réapprovisionnement dont il est question ici ne doit pas être axé uniquement sur les végétaux. Pensez également à vous (ré) approvisionner en outils pour le jardinage.

En tenant compte de toutes ces astuces, vous pouvez facilement mettre en place un potager pas cher qui puisse vous nourrir vous et votre petite famille.

Astuces-Jardin.fr, 2021