Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2022

Tour d’horizon sur le carré potager avec serre

  1. Création de potager >
  2. Carré potager >
  3. Carré potager avec serre

La pandémie de covid-19 a poussé les gens à se retrancher dans leur habitation, mais pas seulement. Elle a fait du bien aux jardins et aux autres potagers. Durant le premier confinement de 2020, par exemple, 66% des Français ont augmenté le temps de l’entretien de leur jardin (source : rapport d’enquête de la Promesse des Fleurs, 2020).
En plus d’ajouter de l’humus, du compost ou du fumier sur leur carré potager. Les Français étaient nombreux à équiper, également, leur carré d’une serre, pour profiter de meilleures productions en légumes et en plantes aromatiques.
Si vous projetez, justement, d’utiliser cet équipement de jardinage, découvrez notre guide complet sur le carré potager avec serre.

En quoi la serre est-elle importante pour un carré potager ?

Le carré potager est une technique de culture jardinière déjà avantageuse en soi. Il permet, entre autres, de mieux rentabiliser de petites surfaces avec des charges de travail moindres. Cependant, si vous l’équipez d’une serre, plusieurs autres bénéfices s’y ajoutent.

De la chaleur aux semis et aux plants

En premier lieu, la serre apporte de la chaleur aux semis et favorise leur germination. Cette chaleur, un certain nombre de légumes en ont besoin pour mieux s’épanouir, notamment durant les saisons où la température est faible. Les vitres de la serre se chargent, en effet, de la capture de la chaleur émise par le soleil.

Il y aura, par ailleurs, un réchauffement du substrat à l’intérieur de la serre. La température interne sera donc plus élevée que la température externe. D’autant plus pour un espace plus réduit comme un bac surélevé ou un modèle sur pied.

Vous pouvez, ainsi, procéder plus tôt au semis et à la plantation de vos plantes, en particulier des légumes d’été qui ont besoin d’une température ambiante, pour une parfaite germination. De la même façon, vous avez plus de chances de prolonger plus longtemps les cultures d’été.

Protection des intempéries, des insectes et de l’eau

Les gens ont tendance à croire que la pluie est bienfaisante pour toutes les plantes potagères. Or, ce n’est pas forcément le cas. Certaines plantes ont une grande sensibilité aux maladies cryptogamiques. C’est, surtout, le cas des tomates, des poivrons, des aubergines et des courgettes. Les premières peuvent attraper facilement le mildiou dans les régions les plus humides. Si vous vous y trouvez, pensez dès lors à installer une serre au-dessus de votre bac.

Le vent, de son côté, favorise l’assèchement du substrat et des plantes. La serre constituera un excellent moyen pour lutter contre. Elle créera sur votre carré potager – en bois, en acier ou en plastique – des conditions propices au développement de vos plants et à sa productivité. Celles-ci vous permettront, notamment, de ne pas attendre longtemps pour récolter et reprendre le cycle de votre carré potager.

La serre peut, également, être un système de défense idéal contre les insectes et les oiseaux. Elle constitue, ainsi, un moyen de prévention des dégâts causés par ces derniers sur les plants. À noter, tout de même, qu’une ouverture régulière du carré demeure essentielle, pour favoriser la venue d’insectes utiles pour la productivité du potager.

Comment trouver la serre idéale pour un carré potager ?

Pour qu’elle puisse répondre à ces impératifs, quelles caractéristiques un carré potager avec serre devra-t-il avoir ? Étant donné qu’en France, le ciel est couvert durant la majeure partie de l’hiver, il sera idéal de prévoir un toit suivant deux pentes.

Le toit latéral se chargera de la saisie des rayonnements passifs. Il dispose d’une pente de 60°. Pour qu’il n’y ait pas de retombée en grosses gouttes de la condensation sur les plantes, privilégiez une pente de 30° pour le toit supérieur.

Assurez-vous, en outre, de l’amovibilité de votre serre. Après avoir atteint une certaine taille, en effet, les légumes ont besoin d’une place et d’une hauteur plus importantes pour bien s’épanouir. Vous devez, donc, enlever la serre qui couvre le pot.

En outre, la serre doit être pratique. Il faut, notamment, qu’elle vous permette d’atteindre tous les côtés du carré potager et d’exploiter toute la surface, au maximum, en toutes saisons. Enfin, si vous voulez de la discrétion, la hauteur de cet accessoire ne devra pas dépasser celle de votre clôture.

Quel matériel fournir pour la construction d’une serre ?

La première étape pour la fabriquer consiste à rassembler le matériel nécessaire. Partons du principe que le carré possède des dimensions de 120 x 120 x 120 cm. Vous aurez besoin, en premier lieu, de 2 planches en bois brut, comme le douglas, de 28×200 mm, ayant une longueur de 2,5 m et de 12 tasseaux.

7 tasseaux sont de 27×13 mm et ont une longueur de 2 m. 5 sont de 38×38 mm et auront une longueur de 2,4 m. À ces outils s’ajoutent 3 poignées, 4 charnières universelles et 3 aimants. Un ruban adhésif perforé, des plaques de polycarbonate alvéolaire, du ruban adhésif perforé, des rondelles et des vis devront compléter l’ensemble. À noter que ces articles peuvent être facilement trouvés dans un magasin de jardinage. N’hésitez pas à effectuer votre achat en ligne pour bénéficier, ensuite, d’une livraison gratuite.

Comment construire une serre pour son carré potager ?

Pour commencer, les tasseaux de section 38×38 mm serviront à réaliser l’armature de la serre pour le carré potager. Ils devront faire l’objet d’un taillage aux angles voulus. À noter qu’il y a des marges d’erreur assez importantes au moment de concevoir les poteaux.

Raison pour laquelle, il vaut mieux commencer par disposer les tasseaux les plus hauts, avec un angle de plus de 30°, avant de procéder à un métrage progressif des dimensions des autres poteaux.

L’étape suivante consistera au fixage des poteaux à un cadre conçu avec les planches en bois naturel. Celles-ci devront avoir des dimensions suffisantes pour ceindre le carré potager. Le cadre de votre carré servira de base pour les poteaux.

Ensuite, vous mettez en place les panneaux en polycarbonates. Pour ce faire, commencez par découper les plaques en polycarbonate aux dimensions souhaitées. Utilisez, par la suite, des profilés métalliques pour la fermeture du côté placé en haut des plaques. L’usage d’un scotch perforé est, par contre, incontournable pour la fermeture du côté placé en bas.

Vous pourrez, ainsi, vous assurer de la bonne aération des alvéoles, tout en évitant, à tout prix, que des insectes pondent à l’intérieur. L’opération se termine par la fixation délicate des plaques et des poignées.

Réalisation des ouvertures de la serre : comment s’y prendre ?

Comme on en a fait précision, la serre ne doit pas compromettre l’accès à tous les compartiments de votre carré potager, qu’il soit sur pieds ou non. C’est pourquoi, il est plus recommandé de prévoir deux ouvertures qui contribueront à l’aération optimale de l’espace.

Cette aération est, en effet, indispensable durant les journées chaudes d’été. À notre avis, il serait donc mieux de prévoir, pour la première ouverture, deux portes à battant qui devront se trouver sur la face la plus haute de la serre. Utilisez, notamment, des tasseaux de 27x13mm pour la conception des cadres de ces portes. Leur montage se fait sur charnière. Munissez-vous, en revanche, d’aimants pour maintenir leur fermeture. Le crochet pour volet et sa crémaillère, eux, vous donnent la possibilité d’ouvrir l’une des portes à chaque fois que vous en aurez besoin.

C’est le côté opposé qui recevra l’autre ouverture. Celle-ci est importante pour vous donner facilement accès à la partie non atteignable depuis les portes. Elle permet, en outre, d’améliorer l’aération de l’ensemble. Son retrait et sa mise en place se réalisent grâce aux deux poignées accolées sur son côté extérieur. Son maintien, lui, est assuré par le cadre accolé à l’intérieur des poteaux de la serre.

Garantie de belles récoltes à n’importe quelle période de l’année

La culture dans un carré en potager avec serre vous permet de semer, de planter et de récolter tout au long de l’année ou presque. Les mois de janvier et février seront, donc, idéaux pour le début du semis de tomates, de laitues, de carottes, d’aubergines et de poivrons. Il s’agit, également, des mois de récoltes des légumes d’hiver, dont les betteraves, les choux, les épinards et les navets.

Poursuivez les semis en mars, en privilégiant surtout les courgettes et le basilic qui pourront être mis à votre table dès mai. Avril sera le mois de repiquage en serre des plants d’été, dont les tomates. C’est, également, le mois de la récolte des premiers pois et des premières fèves.

Le mois suivant, vos travaux de semis concernent un ou plusieurs des légumes suivants : les épinards, les haricots verts, les concombres et les maïs doux. Les laitues, les fraises, les courgettes et les pommes de terre peuvent, elles aussi, être récoltées. Pour terminer le premier semestre de l’année, vous pourrez continuer à semer. Pour ce qui est des récoltes, on peut se rabattre sur les carottes, les concombres, les laitues et les tomates.

Le deuxième semestre commencera par le semis des cultures d’automne et d’hiver, dont les bettes, les betteraves, les navets et les choux. Il faudra, par contre, attendre septembre pour arracher et tailler les plantes estivales. Le mois d’octobre sera idéal pour cultiver les épinards, les salades à couper, les roquettes. C’est également le moment propice pour cueillir les dernières tomates et récolter les courgettes, les poivrons et les autres légumes d’été.

Votre petit jardin en balcon ou terrasse connaîtra un ralentissement de ses activités lors des deux derniers mois de l’année. Profitez-en pour laisser le sol se reposer. Vous pouvez, en même temps, repiquer les semis de l’automne et les semis des pois, des fèves et des salades.

Partager ce contenu

Astuces-Jardin.fr, 2022