Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2022

Carré potager en bois : zoom sur les bois, les modèles et les plantes à privilégier

  1. Création de potager >
  2. Carré potager >
  3. Carré potager en bois
Carré potager en bois

Vous avez décidé de vous lancer dans la culture potagère ; et vous voulez vous engager dans une démarche de jardinage 100% écologique ? Le carré potager en bois fait partie de vos meilleurs choix. Cependant, même si le bois est, en soi, une matière naturelle. Encore faut-il connaître son classement, la nécessité ou non de son traitement, la durabilité de son essence, son origine… avant de le choisir.
Retrouvez, dans ce guide, toutes les infos à savoir sur cette technique de culture potagère.Découvrez, par la même occasion, nos astuces pour bien choisir les modèles de carrés potagers et les plantes les mieux adaptés à votre projet.

Carré potager en bois : que savoir sur le classement des bois ?

Qui dit culture potagère dit exposition extérieure des plantes. Vous devez, donc, trouver des supports adaptés pour les accueillir.

Entre les différents types de carrés potagers, celui en bois constitue une alternative à la fois écoresponsable et décorative. Si vous prévoyez, toutefois, de l’utiliser en extérieur, sachez que ce ne sont pas toutes les essences qui réagissent, favorablement, à cette exposition.

Le bois adapté pour la charpente d’une habitation, pour une table ou pour un meuble, par exemple, ne convient pas forcément à un potager. Retrouvez ci-après le classement des essences, selon leur durabilité et leur résistance à l’humidité.

  • Les bois de classe 1 sont ceux qui conviennent le plus à un usage dans un intérieur, où le taux d’humidité n’atteint même pas les 20%.
  • Ceux de classe 2 peuvent se soumettre à un taux d’humidité occasionnelle de plus de 20%.
  • La classe 3, elle, concerne les bois pouvant bien tolérer un taux d’humidité de plus de 20%.
  • Les essences de la classe 4 peuvent s’exposer – régulièrement et sur une longue durée – à l’eau.
  • Dans la classe 5, on trouve tous les bois immergeables, dont le teck et les autres bois exotiques. On en use le plus souvent sur les terrasses, au bord des piscines et également pour les potagers d’hiver.

À notre avis, les essences de la classe d’emploi 4 et 5 sont celles qui conviennent le mieux pour la construction d’un carré potager en bois haut de gamme. Il s’agira, entre autres, de l’Ipé, de l’Iroko, des Doussié, du robinier et du chêne, etc.

Carré potager en bois : avec ou sans traitement ?

Avant de construire votre carré potager en bois, il ne suffit pas de connaître le classement de l’essence. Sachez que certains types de bois peuvent, également, nécessiter des traitements spécifiques, s’ils ne sont pas naturellement durables. Gros plan.

Quelles sont les parties du bois qui n’ont pas besoin de traitement ?

Précisons, tout de suite, que ce ne sont pas toutes les parties du tronc d’arbre qui peuvent être utilisées, pour un potager en bois. Celui-ci est, en effet, formé de successions de cercles. Ces derniers partagent le tronc d’arbre en 3 parties.

  • La première est connue sous le nom d’écorce. Plus foncée que les autres, elle se charge de la protection de l’arbre.
  • La partie qui forme le second cercle est connue sous l’appellation d’aubier. Il s’agit d’une matière plus délicate, qui ne peut pas trop supporter l’humidité.
  • Le duramen, lui, est le cœur de l’arbre. La qualité du bois issu de cette partie est plus élevée. C’est souvent le duramen qui est privilégié par les fabricants de carrés potagers.

Aucun traitement ne sera, donc, nécessaire pour un duramen de classes 4 ou 5, avant son utilisation en extérieur, sur une terrasse ou un balcon. À noter, tout de même, que cette technique de séparation n’est pas toujours évidente chez certaines essences comme le pin.

Quelles sont les solutions traditionnelles de traitement et d’entretien ?

Si vous prévoyez d’utiliser les bois de classe 1 à 3 – pour un projet de jardinage potager à l’extérieur – un traitement du bois s’impose. On mobilise, généralement, deux techniques pour assurer la durabilité du matériau.

  • L’autoclave consiste à retirer l’eau contenue dans le bois, avant que celui-ci passe par un dernier traitement chimique. En agissant jusqu’à la profondeur du bois, cette technique rend le matériau imputrescible, et donc, résistant à l’humidité et aux insectes. Cependant, comme il s’agit d’un procédé utilisant des produits chimiques, les bacs potagers fabriqués à partir de bois autoclave ne sont pas très recommandés.
  • Le thermochauffage consiste, quant à lui, à retirer toute l’humidité du bois sans recourir à un produit chimique. Cependant, il ne peut pas être appliqué sur un certain nombre d’essences de bois.

Traitement naturel du bois : quels sont les choix ?

Dans le cas où le bac a été fabriqué avec un bois non durable – mais qu’il n’a fait l’objet d’aucun traitement – vous pourrez opter pour des solutions plus naturelles. Parmi vos choix se trouvent :

  • L’huile de lin : celle-ci peut être, directement, appliquée sur vos carrés potagers en bois sur terrasse ou balcon, après une étape de léger ponçage. À noter qu’il existe, sur le marché, une grande diversité de lasures écologiques, qui comptent l’huile de lin parmi leurs composants.
  • La peinture nordique : elle est, également, connue sous l’appellation de « peinture à la farine ». Ses composants sont des produits qu’on peut, aisément, se procurer en magasin de bricolage et droguerie. C’est le cas notamment de l’eau, de la farine, du sulfate de fer, de la terre colorée du type ocre et… de l’huile de lin. Ce mélange est à appliquer sur le bois, à la manière d’une peinture traditionnelle.

Quelle est la meilleure essence pour un carré potager en bois vraiment durable ?

Pour une culture en hauteur de fruits, de légumes et de plantes aromatiques dans votre jardin, sur votre terrasse ou sur votre balcon, seules les essences naturellement durables sont à privilégier. Vous pouvez, par exemple, choisir :

  • Les conifères, à commencer par le Mélèze, qui est reconnaissable de par sa légère coloration rouge.
  • Le douglas, une essence qui partage la majeure partie des caractéristiques du premier. Il est aujourd’hui très plébiscité pour une utilisation à l’extérieur.
  • Le chêne qui est réputé pour sa dureté et la finesse de sa texture.
  • Le châtaignier, un type de bois résistant, qui est également prisé pour sa coloration jaune assez particulière.
  • Le pin, qui fait partie des essences les plus durables. Mais la difficulté de séparer son cœur de son aubier joue en sa défaveur. Raison pour laquelle tous les carrés potagers conçus avec cette essence doivent toujours faire l’objet d’un traitement.

Par ailleurs, comme il s’agit d’aller – le plus loin possible – dans votre démarche écologique, assurez-vous que les bois de fabrication de vos carrés potagers proviennent d’une exploitation française, ou du moins, d’une autre se trouvant dans un pays limitrophe. Renseignez-vous, en outre, sur leur durée de vie. Celle-ci varie de 2 à 10 ans, en fonction de la nature du bois, de son traitement et de l’environnement auquel il sera exposé.

Quel est le modèle idéal de carré potager en bois ?

Maintenant que vous savez quels bois choisir pour votre carré potager, on vous aide, dans cette section, à trouver le meilleur modèle de carré en bois, pour votre culture potagère.

S’il s’agit de pratiquer la culture potagère sur terrasse ou à l’intérieur, le carré potager sur pied ou en pot surélevé sera un choix idéal. Il conviendra, notamment, aux herbes aromatiques et aux petits plans. Une culture en garden requerra surtout, par contre, un carré à étage unique de 30 centimètres de hauteur.

Si vous êtes un brin aventureux, on vous recommande d’opter pour les modèles les plus imposants et les plus originaux, qui n’auront rien à envier aux potagers en pleine terre. C’est le cas notamment du carré potager à étages, qui vous permettra d’accueillir un plus grand nombre de plantes sur un plus petit espace. Ce modèle a, par ailleurs, l’avantage de vous faire bénéficier d’une épaisseur plus importante de terre. Il est ainsi plus adapté aux légumes à racines.

Cependant, si vous voulez mettre votre talent de bricoleur encore plus à l’épreuve, vous pourrez économiser sur le prix de vos carrés de potager en bois, en en fabriquant vous-même. Vous aurez, pour cela, besoin de demander livraison de palettes de bois, de planches ou autres articles du même type vendus en magasin.

Comment bien choisir les plantes ?

Pour votre culture jardinière à domicile, vous aurez une plus grande liberté dans le choix des plantes. Voici quelques astuces concernant les types de végétaux à privilégier.

  • Préférez les légumes qui atteignent leur maturité sur une période très courte. Les oignons, les asperges et les pommes de terre n’auront, donc, rien à faire sur votre potager.
  • Prévoyez les mêmes plantes toute l’année sur chaque portion de votre jardin. Une rotation des cultures est, ainsi, indispensable pour que votre sol puisse garder toute sa fertilité. De quoi vous permettre de profiter de belles récoltes le plus longtemps possible.
  • Évitez de cultiver le même légume ou la même famille de légumes sur une même place. On vous conseille, plutôt, de répartir le radis, la carotte, la betterave et les autres légumes dans de différents endroits du carré potager en bois. Il en est de même pour :
    • les poireaux, les épinards, les cèleris blancs et les autres légumes à feuilles,
    • les tomates, courgettes, haricots verts et les autres légumes à fruits ;
    • les choux, brocolis, chou-fleur et les autres légumes à fleurs.

Sachez, en outre, qu’un carré potager en bois n’en sera pas, vraiment, un sans des herbes aromatiques comme le basilic, la ciboulette et l’aneth.

Enfin, comme les insectes pollinisateurs sont indispensables pour assurer la reproduction de certains fruits et légumes, prévoyez, également, des plantes à fleurs. Certaines espèces sont, particulièrement, réputées pour leur capacité à lutter naturellement contre les parasites. C’est le cas des œillets d’Inde.

Partager ce contenu

Astuces-Jardin.fr, 2022