Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2022

Les outils pour aérer la terre : un must pour les jardiniers !

  1. Outils de jardin >
  2. Outils pour aérer la terre
outils de jardin pour aérer la terre

Le jardinage a toujours fait partie des activités préférées des Français. En effet, selon Le Figaro, à peu près 17 millions de Français, soit 35 % de la population jardinent. Les outils de jardin leur sont alors indispensables pour labourer, bêcher, désherber, fertiliser le sol…
En aérant son terrain, le jardinier contribue à rendre la terre plus fertile. Toutefois, il s’agit également d’une pratique qui ne se fait pas à mains nues. Pour ce faire, le jardinier aura donc recours à l’utilisation de matériels spécifiques. Quels sont donc les outils qui servent à aérer les sols ? Comment procéder ? Pourquoi le faire ? Tout de suite, les réponses.

C’est quoi l’aération du sol ?

Aérer le sol, c’est le nourrir. En effet, les débris de végétaux comme les feuilles mortes et les cadavres de petits insectes – qui forment un compost naturel et qui se trouvent en surface – seront enfouis lors de l’aération du terrain.

Ces nutriments nourriront, alors, les micro-organismes qui se trouvent dans le sol. Par la même occasion, ces derniers auront assez d’oxygène pour se développer. À leur tour, ils nourriront vos plantes. Cependant, l’aération du sol consiste, également, à décompacter la terre.

À noter que d’autres actions de jardinage peuvent vous permettre d’aérer la terre, à savoir :

  • Le désherbage

En effet, en arrachant les racines des mauvaises herbes se nourrissant des nutriments qui ne leur sont pas destinés, vous ameublissez le sol. L’arrachage soulève, effectivement, le sol et permet à l’air de le pénétrer. Ainsi, cette pratique rend la terre plus poreuse.

  • Le retournement de la terre

En retournant la terre à une certaine profondeur, vous enfouissez les nutriments qui se trouvent en surface, pour qu’ils nourrissent le sol. L’air pénètre, en même temps, dans le sol et apporte de l’oxygène aux organismes qui se situent dans la terre. En fait, c’est une phase de préparation d’un terrain avant de semer les semis ou de planter des bulbes ou des plants.

Quels outils permettent d’aérer la terre ?

L’aération de la terre est une opération qui a pour effet de la rendre cultivable. Ce processus permet, en outre, d’oxygéner le sol, de faciliter l’enracinement des plantes et l’absorption de l’eau. En effet, une terre aérée sera plus apte à développer les nutriments nécessaires à la survie des plantes. Pour ce faire, le jardinier doit utiliser des outils.

La bêche : l’incontournable

bêche de jardin

Cet outil très bien connu des jardiniers sert à aérer une terre légère et non caillouteuse. L’utilisation de la bêche consiste à préparer le terrain avant la plantation. Elle est, de ce fait, très sollicitée dans un jardin potager. Contrairement à la pelle — dotée d’une lame plus large et plus fine — la bêche sert plus à aérer la terre qu’à transplanter des plantes ou à creuser.

La fourche : l’amie des jardiniers

Cet outil pénètre dans la terre, la retourne et brise les mottes grâce à ses quatre dents. Il convient de l’utiliser sur un sol caillouteux. La fourche sert, également, à enlever les racines des mauvaises herbes. Ce qui, rappelons-le, contribue aussi à aérer la terre.

Le louchet : un variant de la bêche

louchet de jardin

Le louchet diffère de la bêche par son manche et par sa lame. Il est, effectivement, plus robuste et équipé d’une lame plus allongée. Cela facilite le travail d’un sol compact. Cet outil est le plus indiqué pour retourner et aérer les sols lourds et argileux.

La serfouette : deux outils en un

La serfouette se décline sous plusieurs formes. Certains modèles ont des griffes et d’autres ont des langues ou une fourche d’un côté. Mais la panne qui se trouve de l’autre côté reste l’élément indissociable de cet accessoire. Dès lors, ce dernier peut aussi servir à aérer le sol. Seulement, il le fait sur une faible profondeur.

La binette : précise et efficace

La binette permet d’ameublir et d’aérer la terre. Elle le fait un peu à la manière d’une serfouette. Elle aère la terre autour de vos légumes et aide leurs racines à se développer facilement. C’est un outil de précision qui s’utilise sur une petite surface.

Le sarcloir : un bon outil de désherbage

sarcloir de jardin

Le désherbage constitue la première fonction du sarcloir. Ses griffes vous permettent d’arracher les racines des mauvaises herbes qui se trouvent dans votre culture potagère ou dans votre jardin ornemental. Il s’agit, en effet, d’une autre manière d’aérer le sol autour de vos légumes. Son manche en bois ne s’élève pas à la verticale, mais va plutôt vers l’horizontale.

Le râteau : pour aérer le sol en surface

Après le bêchage, le ratissage de la terre doit se faire pour l’aérer davantage. Là, vous aurez besoin d’un râteau. Cet outil est doté d’un manche et d’une traverse métallique dentée à sa tête. Servez-vous-en pour ratisser la surface et profitez-en pour briser les petites mottes de terre. Vous obtiendrez une terre bien aérée qui recevra convenablement vos semis.

La motobineuse : d’une grande efficacité

C’est une machine qui peut être soit à moteur thermique, soit à moteur électrique. Le modèle doté d’un moteur à essence est plus résistant et plus performant. Cependant, ce type de motobineuse est plus polluant, plus bruyant et moins précis que le modèle électrique. Grâce à la motobineuse, vous sarclez, binez, labourez et émiettez la terre. Et ce, sans trop d’effort et en un seul passage.

La grelinette ou biofourche : un outil révolutionnaire qui respecte la nature

Très utilisée dans la bioculture, la grelinette aère le sol sans le retourner. En effet, il faut l’admettre, labourer profondément le sol le dégrade à long terme. Par ailleurs, la grelinette est facile à utiliser et se voit dotée d’une certaine ergonomie séduisante. Ses deux manches permettent, en effet, de l’agripper sans trop d’effort et d’obtenir un effet levier de grande force. Adoptant le même principe que la fourche, la grelinette est néanmoins plus efficace.

Bien choisir les outils pour aérer la terre : comment faire ?

Pour aérer la terre, vous devez vous munir de l’équipement qui convient le plus à votre situation. Le choix des outils se fera en fonction du type, de l’humidité, de la surface ainsi que de la densité du sol. Les matériels robustes et de bonne qualité sont à privilégier.Veillez donc à ce que la lame ou la griffe de votre instrument soit en acier. Le manche doit, également, être en bois robuste pour rendre un maximum d’efficacité. Enfin, comparez les prix avant d’acheter.

Comment aérer le sol ?

Vous connaissez à présent les outils qui vous serviront à aérer la terre. Vous savez, également, de quoi il s’agit. À présent, découvrez comment le faire.

Si vous devez faire un travail sur une petite surface, prenez la bêche et retournez la terre. En revanche si vous avez un grand terrain, trouvez immédiatement une autre méthode. Vous risquez de vous fatiguer vite. Dans de telles situations, il vaut mieux vous équiper d’un instrument motorisé, comme un motoculteur, pour vous faciliter la tâche. En tout cas, l’objectif reste le même : apporter de l’air dans le sol et le rendre plus perméable à l’eau.

Outre le bêchage, vous pouvez également creuser des trous directement dans la terre. Il existe des semelles équipées de pointes d’une dizaine de centimètres de longueur. Vous n’aurez qu’à les enfiler et à marcher sur le terrain à aérer.

D’autre part, certains terrains nécessitent de faire des trous à intervalles réguliers. Là, il faudra bien choisir votre outil pour aérer la terre. Nous avons évoqué plus en amont les outils qui servent à trouer le sol ou à créer des sillons pour l’aérer.

Aération du sol : à quel moment s’y prendre ?

Vous devez aérer la terre lorsque vous projetez de cultiver un terrain. À partir de là, pensez à le refaire chaque printemps et automne. Cette pratique est, également, nécessaire lorsque le sol sur lequel vos plantes poussent devient trop compact.

Aérer la terre avant de la cultiver

Pour développer facilement des racines, vos semis doivent se trouver sur un sol bien poreux. Vous devez, par ailleurs, ameublir le terrain avant de pouvoir y planter quoi que ce soit. Commencez, dès lors, à retourner la terre, briser les mottes et faire en sorte de simplifier la ramification des racines des plantes qui seront cultivées.

Aérer la terre lorsqu’elle est trop compacte

L’eau a tendance à compacter le sol. La terre empêche, ainsi, les racines de vos plantes de se développer convenablement. Le sol, au lieu de les nourrir, va les asphyxier. L’aération d’un tel terrain n’est donc plus un luxe, mais un passage obligé.

Mais comment peut-on reconnaître un terrain compact ?

  • À partir du moment où l’eau à tendance à stagner en surface, prenez garde, car il faut peut-être décompacter la terre. Cela lui permettra de mieux absorber l’eau.
  • Bien que vous désherbiez fréquemment votre pelouse ou votre potager, vous remarquez une présence perpétuelle de mauvaises herbes ? Cela veut, également, dire que le sol est compact et qu’il est grand temps de procéder à son aération.
Astuces-Jardin.fr, 2022