Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2021

Comment réussir à bien semer du gazon en hiver ?

  1. Entretien du jardin >
  2. Entretien du gazon >
  3. Semer du gazon en hiver
semer du gazon en hiver

Le gazon fait partie des végétaux les plus appréciés compte tenu de sa capacité à embellir les espaces. Cette herbe fine d’ornement permet de rendre plus attrayants des jardins, des pelouses, des aires de jeux et autres. Sa culture requiert tout un savoir-faire et beaucoup de délicatesse. Le printemps et l’automne sont en principe des périodes idéales pour semer et entretenir du gazon chez vous. Il est toutefois possible de le faire également en hiver, c’est-à-dire à partir du mois de novembre. Il faut quand même noter que la culture du gazon dans cette période se révèle difficile surtout lorsque vous manquez de technique. Pour vous aider dans ce projet, voici les meilleurs conseils et astuces pour semer le gazon en hiver.

Choisir la meilleure période hivernale

Il faut éviter de faire votre semence à n’importe quelle période de l’hiver.

Éviter les températures trop basses

Semer du gazon en période de grande fraîcheur s’avère difficile compte tenu de la nature de cette plante. Elle ne pourrait pas survivre dans des conditions d’extrême froid si vous la plantez dans une période de très basse température. Il faut noter que le pire moment de l’année pour semer le gazon, c’est lorsque la température est à moins 10 degrés Celsius. En effet, dans une zone où une telle température est enregistrée, le gel ralentit la croissance de l’herbe, ce qui pourrait lui être fatal après l’hiver.

L’hiver doux : le meilleur moment pour semer du gazon en hiver

Il existe plusieurs formes d’hiver selon les régions. Il y a notamment l’hiver doux qui enregistre très peu de gel. Il est surtout observable dans les régions en bordure de mer ou dans la partie ouest de la France. La nature offre donc des conditions clémentes pour la semence de gazon. Il vous revient de connaître le type d’hiver que votre région traverse et la plus basse température que vous enregistrez dans les périodes les plus froides. Si la température est bonne et propice pour une semence de gazon, alors vous devez vous lancer dans cette aventure fascinante de jardinage.

Un sol convenable et bien nourri

Comme pour toutes les plantations, l’idéal c’est d’avoir un sol adapté pour recevoir les graines de gazon. À défaut, il faut procéder à une bonne préparation de la terre dont vous disposez pour faire votre semence. La préparation du sol est d’ailleurs l’élément le plus important à réaliser. Trop de cailloux, sol trop dur et autres facteurs sont des facteurs qui peuvent ralentir la croissance de votre gazon.

Un sol en calcaire ou un sol neutre

La terre végétale idéale pour semer du gazon doit être en calcaire. Elle est assez facile à travailler généralement. Elle draine assez bien l’eau ainsi que les nutriments nécessaires au développement d’une plante comme le gazon. Les sols calcaires sont des sols possédant un pH inférieur à 7. C’est pour cela qu’il est qualifié de sol basique souvent. À ce genre de sol, il faut néanmoins ajouter du terreau, du compost et des matières organiques essentielles pour le développement des végétaux. Lorsque vous prenez le soin de bien enrichir votre terre, vous aurez un beau gazon sans aucun doute. Tout sol neutre dont le pH est égal à 7 pourrait également abriter vos semences de gazon. Il possède aussi des propriétés similaires au sol en calcaire.

La préparation du sol proprement dite

Vous devez défricher votre sol et le libérer de tous les éléments pouvant nuire à la semence et à la croissance de vos plans.

  • Enlever les végétations indésirables en les déracinant complètement est la première chose à faire. La finition du désherbage pourrait se faire à la main avec un gant afin de s’assurer d’enlever totalement les racines.
  • Retournez la terre pour l’aérer (surtout en surface) afin qu’il puisse être apte à accueillir vos graines de gazon. Vous pouvez utiliser une bêche si l’espace n’est pas trop grand. S’il est trop grand, optez pour un mototracteur.
  • Nourrir le sol aux engrais naturels (fumier déshydraté, du sang séché riche en azote ou de la corne broyée qui est considérée comme un engrais à libération lente) dans le but de l’enrichir pour la semence à venir. Cette action serait efficace si elle est faite des semaines avant le début de mise en terre des graines.

Passez enfin le rouleau pour affermir votre sol et pour l’aplatir.

Faire une bonne sélection et un bon mélange de gazons à planter

Si vous voulez planter du gazon, vous devez connaître les différents types qui existent. Ils sont généralement classés dans deux catégories : les gazons pour les saisons fraîches et celles pour les saisons chaudes. Ces deux groupes regorgent de plusieurs variétés. Pendant l’hiver, vous devez opter pour un gazon qui résiste à l’humidité, au froid, mais également à la sécheresse… À cet effet, il existe 4 variétés populaires pouvant répondre à ce besoin. Elles sont toutes différentes de par leur résistance à la chaleur, à la sècheresse, aux piétinements, leur niveau d’esthétique et autres.

Le ray-grass

Il s’agit d’une espèce très résistante qui fait souvent partie des mélanges de gazons. Il a une forte résistance aux piétinements. Il a également une forte tendance à pousser sur différents types de sol. Il résiste pendant l’hiver et retrouve aussi bien son éclat après un été trop chaud.

Les agrostides

Les agrostides font souvent partir des mélanges pour les gazons de décoration. Cette espèce comprend plusieurs autres variétés. Elles poussent lentement et sont capables de supporter des températures avoisinant les -20 degrés. Néanmoins elles sont sensibles aux piétinements fréquents et nécessitent un arrosage régulier. Une forte température pourrait avoir raison d’elles.

Les fétuques

Cette espèce comprend également plusieurs variétés qui sont assez résistantes à la sécheresse et offrent un grand niveau d’esthétique. Les fétuques rouges représentent la variété la plus connue et sont très utilisées pour les aménagements divers. Elle est également sensible aux piétinements.

Le cynodon

Il s’agit également d’une espèce de graminées très peu esthétique, mais assez résistante aux grandes variations de température. Elle nécessite moins d’entretiens que certaines espèces et est assez appréciée des paysagistes.

Pour faire donc un semis en hiver, vous devez opter pour un mélange de gazons résistants à une forte fraîcheur et à l’humidité. Un mélange de 70 % d’agrostides et de 30 % de fétuques rouges pourrait vous donner un excellent résultat.

À l’étape de la plantation des graines, dispersez-les délicatement sur le sol. La dispersion doit être équitable afin de ne pas créer un déséquilibre sur la surface lorsque les plantes seront visibles. Recouvrez ensuite vos graines plantées d’une fine couche de sable pour éviter que le vent les emporte.

Accompagnez vos graines d’un entretien irréprochable

L’entretien de gazon en période d’hiver doit se faire avec de grandes précautions. Vous pouvez commencer par un procédé plus ou moins simple.

  • Arroser avec une fréquence régulière au moins une fois par semaine. Vous devez vous assurer de déverser de fines pluies pour éviter que l’excès d’eau combiné à l’humidité endommage vos gazons.
  • Utilisez votre rateau pour débarrasser la surface des feuilles mortes qui entravent la croissance de vos plantes.
  • Débarrassez votre surface des brindilles mortes qui encombre l’espace. Évitez au maximum d’asphyxier la surface de plantation.
  • Ajoutez le plus régulièrement possible et à une fréquence contrôlée du terreau. Cela permet à la plante de se réenraciner. Il faut en moyenne 1 kg de terreau pour 1 m². La fraîcheur qui sévit en hiver pourrait vous obliger à reprendre ce geste le plus régulièrement possible afin d’accompagner la croissance de vos plantes.
  • Faire une tonte de votre gazon en période d’hiver n’est pas très conseillé. Si vous décidez toutefois de tondre votre pelouse, taillez à un niveau plus en hauteur que d’habitude.

Vous devez éviter au maximum les mouvements sur votre surface en hiver. Il vaut mieux éviter donc de désherber ou de réaliser des activités avec la tondeuse durant cette période. Les piétinements fréquents risquent également d’endommager votre pelouse.

Augmentez la vitesse de croissance de vos graines

L’utilisation d’un accélérateur de croissance sera très utile surtout en hiver où les activités de germination des plantes sont très lentes.

La graine d’avoine comme engrais bio

Pour accélérer la croissance de vos graines de gazon, vous pouvez mélanger lesdites graines avec de l’avoine. Cette dernière est une plante qui pousse assez vite et va donc protéger les grains de gazons. Elle fonctionne également comme un engrais vert.

Les filets non tissés pour favoriser la germination et la croissance de vos grandes

Les filets non tissés sont d’excellents moyens de protéger les plantes qui ont une faible résistance au froid. Ils peuvent servir dans la croissance et dans la protection des gazons et peuvent également servir de voile d’hivernage.

Grâce à quelques mètres carrés de ce filet, vous pouvez recouvrir votre gazon et ainsi le protéger du froid et des insectes.

Ces voiles sont également perméables à l’eau et à l’air. Vous pouvez trouver cet outil dans les jardineries ou dans les magasins de bricolage. Avec en moyenne 20 euros, vous pouvez déjà vous offrir un filet non tissé de 6,4 x 10 m.

La serre agricole pour atténuer le problème de température en hiver

En règle générale, la culture du gazon en hiver n’est pas appropriée. Néanmoins, grâce à une serre agricole, vous pouvez obtenir les conditions idéales pour cultiver vos gazons.

La serre agricole est une structure partiellement close qui est disposée sur une culture agricole dans le but de la protéger. Ce dispositif permet le développement et la croissance rapide des plantes en peu importe le climat. La serre agricole peut permettre d’avoir une température stabilisée comprise entre 10 et 20 °C. Outre ce rôle, la serre sert également à optimiser la production finale en garantissant une belle croissance. Étendez donc une serre sur la superficie que vous avez dédiée à vos gazons.

Si vous devez faire une culture sous serre, l’arrosage devrait alors être beaucoup plus régulier. Ceci est dû au fait que la température serait presque normale, les plantes n’auront pas aussi accès à l’eau de pluie.

Semer des gazons en hiver n’est pas une mission facile. Avec les bons moyens et les bonnes techniques, vous pouvez créer un cadre propice pouvant faire croître efficacement vos graines. Tenez compte du sol et traitez le bien avec les produits qu’il faut. Labourez-le afin de le préparer à recevoir les graines. Après avoir semé, planifiez vos arrosages et utilisez la meilleure astuce qui vous est facilement accessible pour contrer le désavantage de la température.

Astuces-Jardin.fr, 2021