Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2021

Toutes les astuces pour bien réussir sa tonte de pelouse

  1. Entretien du jardin >
  2. Tondre la pelouse
tondre pelouse

Aujourd’hui, beaucoup de personnes optent pour l’installation d’une pelouse dans leur jardin. Cet espace vert embellit le cadre de vie et procure un certain bien-être. Toutefois, il ne suffit pas d’avoir une pelouse. Il faut nécessairement en prendre soin. En effet, une pelouse délaissée ou non entretenue devient l’abri de beaucoup de bactéries et d’espèces venimeuses. Dans de pareilles circonstances, vous vous exposez par exemple aux morsures de serpent et à toutes sortes de maladies. Pour ce faire, il est primordial de toujours bien entretenir votre pelouse.

Tout comme c’est le cas avec l’entretien du jardin, prendre soin d’une pelouse demande une certaine expertise. Il faut connaître les bonnes stratégies et avoir à sa disposition les bons équipements. Ces conditions sont indispensables pour bien tondre votre pelouse. Pour en apprendre davantage sur ces différentes stratégies et équipements, lisez cet article qui vous explique tout dans les détails.

Sélectionnez bien votre équipement

Une tonte réussie repose en grande partie sur le matériel de travail utilisé. Voici quelques instruments indispensables pour bien tondre une pelouse. Chacun de ces outils a un rôle particulier.

La tondeuse à gazon

C’est un robot à moteur incontournable pour une tonte de pelouse. Elle se choisit en fonction de la surface du terrain à tondre. Une tondeuse pout contenir un bac, un élément important pour les travaux de jardinage. On distingue des modèles de tondeuses à main, des modèles électriques ou à essence. Certaines de ces machines sont à conducteur marchant et d’autres à auto portée. Ainsi, les tondeuses à mains seraient idéales pour les surfaces allant de 50 à 100 mètres carrés. Pour des surfaces plus grandes, les autres modèles de tondeuses à gazon seraient les plus indiqués.

La cisaille à gazon à tête orientable

Cet outil est l’un des plus importants. Une cisaille à gazons est idéale pour réaliser les coupes de finitions. Celles-ci sont souvent effectuées autour des obstacles comme les arbres, les arbustes et les plantes du jardin et sur les bords. Dotée d’une tête orientable, la cisaille à gazon assure les coupes les plus improbables dans les moindres recoins. La lame de cet instrument peut en effet être orientée jusqu’à 90 degrés.

Le coupe-bordure électrique

Le coupe-bordure électrique est idéal pour peaufiner la tonte d’une pelouse. Il est indispensable pour l’entretien des pelouses de grandes dimensions. C’est l’outil utilisé pour couper les herbes difficillement accessibles par la tondeuse à gazons. Il s’agit des herbes autour des racines qu’on apperçoit aux pieds des arbres, de celles au bords des massifs rocheux éventuels et aux abords de la terrasse. On distingue en France des coupe-bordure électriques sans fil avec batterie et aussi des coupe-bordure filaires. Les derniers coupe-bordure sont beaucoup moins pratique car nécessitant la présence de rallonges.

Un balai à gazon

Cet outil est indispensable pour le ramassage de l’herbe coupée et des résidus de taille. C’est un élément incontournable dans l’équipement de travail surtout quand on emploie le mulching comme technique de tonte. Le balai à gazon est aussi utile dans le ramassage des feuilles mortes tombant des arbres. Il permet ainsi de préserver le bon état du gazon. En effet, avec les herbes et autres déchets sur la pelouse, cette dernière pourrait étouffer et finir par se détériorer.

Le couteau désherbeur

Le couteau désherbeur est un outil ayant la forme d’un couteau et dont la lame est suffisament longue (entre 12 et 15 centimètres). Il permet d’éliminer les pissenlits et les mauvaises herbes présentes dans le jardin. Il suffit d’enfoncer la lame du couteau dans la terre en bas de la mauvaise herbe répérée. Ainsi, il sera simple de soulever la plante depuis la racine et de déterrer la plante en question sans se soucier des engrais. Le couteau désherbeur est donc un moyen très efficace et pliutôt pas cher de faire du désherbage dans son jardin.

Le scarificateur

Le scarificateur est également un incontournable en matière de fonte d’une pelouse. Elle fait la paire avec la tondeuse de gazon pour la réalisation du mulching sur des surfaces de pelouses supérieures à 100 m². Il s’agit d’un instrument motorisé doté de dents ou couteaux métalliques. Le scarificateur permet de lacérer les déchets végétaux qui se posent sur la pelouse après le passage de la tondeuse à gazon. Il assure ainsi une meilleure aération de la pelouse. Il est recommandé de l’utiliser sur le gazon du jardin 3 à 4 fois par an.

Passer régulièrement la tondeuse

Pour avoir une pelouse bien propre et attirante, vous devriez la tondre fréquemment. Cette première condition demeure primordiale. En effet, en passant régulièrement la tondeuse, le gazon n’aura plus en permanence l’air négligé. Alors, pour mener à bien votre travail, prenez en compte les différents points suivants.

La coupe du gazon

Pour couper le gazon et rendre votre pelouse attrayante, il faudra bien vous vêtir. Il faudra donc vous munir :

  • d’un gant en caoutchouc pour préserver vos mains
  • d’une paire de chaussures fermées
  • d’une visière pour éviter que les éjections d’herbe n’entrent dans vos yeux
  • d’un habit simple couvrant vos bras et destiné à vous protéger des saletés.
  • des bottes en caoutchouc
  • et d’un pantalon pour protéger vos jambes.

En dehors de cela, il faut apprêter la pelouse. Cet exercice revient à débarrasser la surface à tondre des éléments comme les cailloux, les sachets plastiques, les mailles de fer, des racines de certaines plantes ou de tout autre élément qui pourrait entraver la tondeuse. Aussi, vous devriez vous munir d’une bêche pour détruire toutes les mottes de terre du terrain. Un tel travail vous évite les arrêts intempestifs lors de la tonte.

Par ailleurs, lors de la tonte de votre gazon, vous devriez vous attendre à être confronté aux problèmes de mousse. En effet, il arrive que les gazons soient infestés de mousses (surtout en automne) qui abîment la pelouse. Alors, bien avant de faire votre tonte, il faudra appliquer les mesures suivantes.

  • Accentuez l’arrosage pour permettre la croissance du gazon
  • Élaguez les arbres qui font de l’ombre à votre pelouse, car les gazons ont besoin du soleil pour croître
  • Utilisez au besoin un anti-mousse.

Une fois que ces petits détails sont revus, vous pouvez procéder à la coupe du gazon. Pour vous faciliter la tâche, commencer par exemple la coupe aux alentours des arbres du terrain. Dans la suite, continuez sur les bordures et faites des bandes parallèles sur le sol. Avec une telle stratégie, vous gagnez du temps et après la coupe, les bandes parallèles rendent votre pelouse jolie. Toutefois, en cas de besoin, il est recommandé de faire recours aux services d’un jardinier professionnel pour vous aider.

La tonte d’un espace humide

Bien avant de tondre votre gazon, il pourrait arriver qu’une pluie survienne. Dans un cas pareil, il vous serait très difficile de tondre la pelouse. En effet, avec la pelouse jonchée d’eau, l’herbe humide aura tendance à s’agglutiner au système d’éjection de votre tondeuse ainsi qu’à ses lames. Cette situation va causer un problème de bourrage au niveau de la tondeuse. Cependant, si la tonte d’une pelouse humide est une nécessité pour vous, il va falloir suivre les conseils ci-après.

  • Optez pour un robot tondeuse, car leur système permet de travailler sur une piste mouillée.
  • Appliquez un peu d’huile sur les lames de votre tondeuse à moteur thermique pour empêcher que l’herbe humide ne s’y colle.
  • Surveillez la lame de la tondeuse et enlevez à chaque occasion les herbes qui gênent son action.

De telles astuces peuvent vous aider à tondre facilement une surface humide. Néanmoins, il est préférable de ne faire aucune tonte dans les périodes humides.

La fréquence de la tonte

Pour une bonne tonte de votre pelouse, il est important d’adopter une certaine fréquence. Néanmoins, très souvent, cette fréquence dépend des différentes saisons. En France par exemple, vous pouvez tondre votre pelouse chaque semaine au printemps. Par contre, en été où il fait plus chaud, vous pouvez faire la tonte en moyenne tous les 10 jours. Par ailleurs, durant toute la période de l’hiver, il est conseillé de ne pas tondre votre pelouse. Cette recommandation est liée à la forte humidité de l’air qui caractérise cette saison.

En outre, la fréquence des tontes peut aussi dépendre d’un facteur comme la richesse du sol. En effet, certains sols sont très riches en nutriments au point où ils exercent un effet très positif sur les gazons. Cette action fait croître vos gazons sans cesse. Dans un cas pareil, vous serez obligé de tondre la pelouse plusieurs fois par semaine. Cependant, pour ne pas dépenser inutilement de l’énergie, il serait mieux d’utiliser des tondeuses plus sophistiquées ou de changer de terrain.

Attendez avant de tondre une nouvelle pelouse

Pour une toute première tonte, il est souhaitable d’attendre une certaine hauteur de l’herbe avant de faire passer la tondeuse. En effet, la nouvelle pelouse devra remplir certaines conditions avant de se faire tondre. Celles-ci concernent la variété des herbes et leur type. Toutefois, au cas où il serait difficile de se décider à couper le gazon, il faudra juste respecter la hauteur du tiers supérieur. Si la tonte est plus exagérée, les nouvelles graminées pourraient en être affectées. Le gazon poussera alors plus lentement.

Pour vous aider à vous décider, il est conseillé d’arroser une portion du jardin et de marcher dessus. Vous saurez si le gazon est bon pour une tonte compte tenu de la fermeté du terrain sous vos pieds. Si vous effectuez votre première tonte, il est nécessaire de connaître quelques hauteurs importantes de tontes pour les variétés d’herbes courantes :

  • Zoysia : de 2,5 à 5 cm
  • Centipède : de 4 à 5 cm
  • Bermuda : de 4 à 5 cm
  • Bahia : de 5 à 6,5 cm
  • Bluegrass : de 5 à 6,5 cm
  • Fétuque : de 5 à 7,5 cm
  • Ryegrass vivace : de 5 à 7 cm

Etant donné que le but est d’entretenir le gazon, il est nécessaire de bien se renseigner sur le type d’herbes en question. La coupure de l’herbe ne doit pas se faire à moins de 5 cm.

Variez le modèle de tonte

La manière selon laquelle la pelouse a été tondue détermine comment la pelouse va pousser. C’est dire que la croissance de la pelouse s’adapte au modèle et au sens de la tonte. Pour éviter de pencher la pousse de la pelouse dans une direction, il faudra varier les modèles adoptés. De cette manière, vous vous assurerez de ne pas former des ornières dans votre jardin.

Réglez la tondeuse à gazon en hauteur

Il est important d’adopter une bonne pratique de tonte pour éviter des problèmes liés à l’état de la pelouse. Une mauvaise habitude est le fait de tondre trop court la pelouse. Il y a aussi le fait de la tondre avec des lames mouillées ou recouvertes de mousse. Le fait de tondre peu fréquemment la pelouse est également une pratique peu appréciable vis à vis de l’état de la pelouse. Par ailleurs, la manière de tondre compte énormément. En effet, il est fortement conseillé de prendre son temps pour tondre le gazon comme il se doit. Dans le cas contraire, vous courrez le risque de « scalper » la pelouse. C’est dire que le travail doit s’effectuer de manière délicate, sans aggressivité et sans grande pression.

Ainsi, afin de bien tondre la pelouse, il est nécessaire d’ajuster la tondeuse sur le réglage le plus élevé. Il faut savoir que la coupe ne concerne que le tiers supérieurs des brins d’herbe du gazon. C’est une règle générale pour réussir une tonte. Elle sous-entend qu’il pourrrait y avoir besoin de tondre la pelouse à nouveau mais c’est toujours mieux que la détériorer. Cette croissance s’observe le plus souvent sur des terrains sur lesquelles se retrouvent de longs brins d’herbes aux racines abondantes. Le système racinaire s’élargit, surabonde, et va plus en profondeur. Ceci améliore la capture des nutriments et de l’eau par les herbes de la pelouse.

Grâce à leur hauteur, certaines plantes servent d’ombragent au sol du jardin et le gardent frais. De ce fait, les mauvaises herbes ont moins de chances de germer et de se multiplier dans le jardin. On retient toutefois que pour s’assurer que la tonte se réalise bien, les paramètres de la tondeuse à gazon doivent être réglés au plus élevé. Néanmoins pour des herbes de type Zoysia ou Centipede, il faudra privilégier un réglage de hauteur moyenne. Quant aux gazons de types Bermuda et ceux de l’agrostide rampante, il faudra y appliquer des coupes basses, sans lesquelles, elles ne pourront se développer.

Laissez des dechets d’herbe sur la pelouse

Après une tonte, il est conseillé de laisser les débris d’herbes sur la pelouse. Ils pourront se décomposer et enrichir le sols d’éléments nutritifs bénéfiques. Bien qu’il est bienvenu de s’en débarrasser notamment avec un scarificateur, l’idée est d’en laisser les plus petites rognures. Ceci est d’autant plus facile lorsque les tontes sont fréquentes et que les coupes ne sont pas tellement abondantes. En quel cas, la grosse quantité de débris pourrait étouffer le gazon.

Les débris d’herbe de la pelouse peuvent donc être utilisés comme paillis. Il peuvent par ailleurs être transformés en compost. Mais cette dernière possibilité n’est a une condition : la pelouse ne devra contenir aucune trace d’herbicide.

Optimiser votre tondeuse

Avoir une très bonne tondeuse est indispensable si vous cherchez à faire une bonne tonte. Pour cela, vous devez veiller à ce que les lames de votre tondeuse à moteur thermique soient très tranchantes. Dans ce cas, l’herbe sera vite coupée et vous n’aurez pas à revenir en arrière pour refaire le travail. Pour une meilleure coupe, les lames de type hélicoïdales sont conseillées. Elles permettent une coupe plus soignée et propre du gazon. En dehors de cela, vous devez prendre les dispositions suivantes.

Affûter les lames de la tondeuse

Il est important de s ‘assurer du bon état de son équipement, notamment de la lame de tonte. En effet, il faut que la lame d’une tondeuse fréquemment utilisée soit toujours bien aiguisée. Dans le cas contraire, elle risque de présenter des prestations minables sur la pelouse qui peut en être affectée au fil du temps. Elle pourrait par exemple être plus vulnérable aux dommages des insectes. Il est conseillé de faire l’affûtage de la lame de tonte au moins une fois par an. Ces précautions amélioreront la qualité de services de votre lame.

Il faudrait aussi penser à laver la lame de la tondeuse après chaque utilisation. Il est aussi vivement recommandé de porter des lunettes de protection contre le soleil et contre les débris végétaux.

Entretenir et nettoyer la tondeuse

Cependant, pour préserver l’état de votre tondeuse dans le temps, vous devriez éviter au maximum de tondre des pelouses humides. En effet, lorsque les lames des tondeuses sont en contact avec l’eau de la pluie, cela entraîne la rouille de la lame. De plus, lorsque vous utilisez une tondeuse à moteur thermique, pensez à faire quelques entretiens. Par exemple, nettoyez régulièrement le filtre à air ainsi que la bougie. Aussi, faites la vidange régulièrement pour ne pas endommager le moteur.

Dans le cas où il s’agit d’une tondeuse électrique, vous n’aurez pas trop de difficultés en ce qui concerne l’entretien. En effet, il vous suffit de bien préserver et de changer au besoin les batteries pour conserver votre machine. En dehors cela, n’utilisez pas une grande quantité d’eau pour nettoyer votre tondeuse et préservez-le de toute poussière.

Opter pour une tondeuse électrique

Pour avoir une pelouse bien tondue, la tondeuse électrique demeure l’outil parfait. Avant tout, il s’agit d’une machine très écologique, car elle fonctionne avec des batteries. Vous n’aurez donc pas à polluer votre cadre de vie lors de son utilisation. De plus, cette tondeuse à batterie est capable de tondre des pelouses de grandes superficies. Par ailleurs, avec l’option sans fil, vous pouvez circuler librement sur la pelouse pour faire la coupe de votre gazon.

  • Un appareil silencieux

Hormis ces aspects, il faut notifier que cette tondeuse est très silencieuse. Elle vous offre donc la possibilité de tondre votre espace vert à tout moment, de jour comme de nuit. Avec une telle caractéristique, vous évitez au maximum les conflits de voisinage. De plus, vous ne serez plus obligé de suivre les plages horaires imposées par les autorités pour les tontes.

  • Un équipement qui facilite le ramassage des herbes

L’autre particularité de la tondeuse électrique, c’est que vous pouvez y ajouter d’autres équipements comme un bac de ramassage. En effet, dans la majorité des cas après la tonte, l’herbe coupée s’entasse sur la pelouse. Dans ces conditions, lorsqu’il pleut, l’herbe entassée dégage une odeur très désagréable. Ainsi, grâce au bac associé à la tondeuse vous pourrez ramasser tout ce qu’il y a comme herbe sur la pelouse. Cela vous évite de saturer la pelouse avec des dechets. De plus, ces herbes ramassées peuvent servir à faire du paillage ou du compostage pour faciliter vos activités de jardinage.

  • La tondeuse mulching, la meilleure alternative pour bien gérer les herbes

Pour ne pas avoir à vous encombrer avec des bacs remplis d’herbes, vous pouvez simplement opter pour une tondeuse mulching. Une telle machine ne rejette pas directement l’herbe. Elle tond la pelouse, transforme les herbes en fragments et les éjecte. Ces fragments pourront se mélanger avec les brins d’herbes, ce qui constitue un bon engrais pour votre pelouse. Vous n’aurez donc plus besoin d’acheter de l’engrais pour stimuler la croissance de votre gazon. Cette machine est la solution adaptée. Vous pourrez par exemple utiliser une telle tondeuse lorsque vous cherchez une solution pour stimuler rapidement la croissance des brins de la pelouse.

Tondre lentement la pelouse

Lorsque vous tondez rapidement votre pelouse, il y a de fortes chances qu’elle ne soit pas réussie. En effet, en procédant de manière rapide, vous risquez d’oublier certains endroits du terrain. Dans bien de cas, ceci vous oblige à refaire le travail, car la taille des herbes n’est pas uniforme sur la pelouse. Pour éviter ce genre de situation et avoir une pelouse bien tondue, il est conseillé d’opter pour une tondeuse permettant de régler la vitesse d’avancement. Avec cette fonction, vous pouvez faire évoluer la machine plus lentement. Pour le faire, il suffit que vos appareils soient réglés sur l’option moins rapide à l’aide de la manivelle. Cependant, dans le cas où vous ne pouvez pas entrer en possession d’une telle tondeuse, prenez en compte les points suivants pour ralentir la vitesse de la tonte.

  • Poussez lentement la tondeuse pour aller moins vite et ne rater aucune partie.
  • Adopter un sens unique lors de la tonte et faire de petites zones au besoin.
  • Faire la tonte suivant des bandes parallèles pour être sûr de couvrir toutes les surfaces.

Hormis ces astuces, vous pouvez aussi expérimenter d’autres méthodes fiables pour ne pas rater des zones lors de votre tonte. Vous pouvez par exemple, délimitez votre pelouse en de petites surfaces de mêmes dimensions. Dans la suite, il vous suffira de faire vos tontes portion par portion. Cette méthode est très pratique et vous garantit une pelouse bien tondue avec des herbes de même taille.

Une fois que vous prenez l’habitude de tondre lentement votre pelouse, il ne vous reste plus qu’à effectuer la tonte à une bonne fréquence pour conserver l’état de votre pelouse. Dans de pareilles circonstances, vous pouvez faire vos tontes tous les mois sans vous soucier de l’état de la pelouse. Cela vous permet donc d’effectuer d’autres travaux en attendant la prochaine tonte.

Quel budget prévoir pour la tonte de votre pelouse ?

Le prix à payer pour la tonte de votre pelouse dépend des facteurs tels que : le coût de la prestation de service et la superficie de la pelouse.

Le coût de la prestation en fonction du type de professionnel

Dans le cas où vous faites appel à une entreprise formelle et spécialisée dans les tontes de gazon, vous devrez nécessairement dépenser plus que si vous faites appel à un simple jardinier. Généralement, la prestation des artisans paysagistes des entreprises se facture à l’heure. Selon le type de votre pelouse (pelouse plate, rugueuse, caillouteuse), leur tarif peut varier entre 20 € à 45 € l’heure. Par contre, pour le simple jardinier, vous pourrez dépenser moins que ce prix.

Le tarif de la tonte en fonction de la superficie de la pelouse

Pour fixer le prix de la tonte de votre pelouse selon la superficie, les prestataires prennent souvent en compte le tarif dégressif. En effet, plus la superficie est grande et plus le prix diminue. Par exemple, pour tondre 1 500 m², le jardinier fixera un tarif équivalant à 0,15 €/m². Cependant, lorsque votre pelouse fait 300 m², ce tarif pourrait se retrouver à 0,5 €/m².

Notez aussi qu’en fonction de la fréquence à laquelle le prestataire doit travailler, le tarif peut augmenter. En effet, il est possible que vous ayez besoin d’entretenir votre pelouse toute l’année ou toute une saison. Dans ce cas, le prestataire vous propose un contrat qui vous montre toutes les modalités. Pour vous faciliter la tâche dans la prévision de votre budget pour la tonte de la pelouse, consultez le tableau ci-après.

La superficie de votre pelouseLe prix au m²
De 150 à 250 m²0,5 €
De 250 à 500 m²0,35 €
De 500 à 1000 m²0,20 €
De 1000 à 2000 m²0,15 €
Tarif moyen de l’heure22 € minimum

Par ailleurs, si vous désirez faire des travaux complémentaires, il faudra prévoir un complément. Par exemple, si le prestataire doit ramasser les dechets et bien nettoyer la pelouse, vous devrez prévoir au minimum 20 € de plus que le prix normal. Avec ces différents tarifs, il vous sera facile de prévoir un budget à l’année.

Avoir une pelouse bien tondue est le rêve de tout le monde. Ceci permet de rendre votre maison plus attrayante, mais aussi de la préserver des bactéries et parasites qui s’agglutinent dans les hautes herbes. Les données présentées ici vous permettront de réussir la tonte de votre pelouse.

Astuces-Jardin.fr, 2021