Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2021

Opter pour un arrosage enterré

  1. Entretien du jardin >
  2. Arroser pelouse >
  3. L'arrosage >
  4. Arrosage enterré
systeme arrosage enterré

Avoir un jardin implique un entretien régulier. Pour que vos plantations ne souffrent pas de la sécheresse, il faut penser à arroser régulièrement et correctement votre jardin. Le meilleur moyen d’y parvenir est d’opter pour un arrosage enterré. Ce système permettra d’entretenir facilement votre pelouse et vos massifs. D’ailleurs, ce dispositif d’arrosage est très économe en eau et assure une discrétion sans faille tout en effectuant le travail d’arrosage à votre place. Cependant, pour pouvoir apporter la quantité d’eau optimale à vos plantations, il faut savoir faire le bon choix en matière d’équipements pour un arrosage enterré. Découvrez ici quelques conseils pour être sûr de choisir le bon système d’arrosage enterré pour votre jardin.

Comprendre le fonctionnement d’un arrosage enterré

Comme son nom le laisse supposé, un arrosage enterré est un système enfoui dans le sol. Il est composé d’un réseau de tuyaux enterrés qui ne sont donc pas visible de l’extérieur. Seuls les arroseurs se trouvent à la surface. Le réseau de tuyaux en question alimente diverses sorties qui se trouvent un peu partout sur l’espace à arroser. Il est lié à un programmateur qui se charge de réguler les paramètres de l’arrosage à savoir :

  • La fréquence
  • La durée
  • Et l’heure à laquelle l’arrosage doit être effectué.

Ce dispositif permet d’atteindre facilement vos potagers, vos plates-bandes, vos haies, vos arbustes ou encore vos autres plantes.

Le système d’arrosage enterré est parfait pour les jardins couvrant une très grande surface. Il est également adapté pour ceux qui sont en quête d’un espace vert agréable à voir avec une esthétique parfaire. Et le fait d’automatiser l’arrosage reste un très grand avantage pour ce type de dispositif.

Le bon choix selon les caractéristiques de votre jardin

Le choix d’un arrosage enterré ne doit pas uniquement dépendre de votre budget ou du prix. Avant de vous précipiter sur un système pas cher, il vous faut prendre en compte certains critères. Cela vous empêchera de faire le mauvais choix, d’être déçu à la livraison et de perdre votre argent. En effet, le type d’arrosage automatique enterré à choisir va dépendre en premier lieu des caractéristiques de votre jardin.

En premier lieu, vous devez tenir compte de la surface à arroser et donc de la superficie de votre jardin. En fait, vous devez savoir que la longueur des tuyaux proposés sur le marché ne dépasse pas les 100 mètres en général. Vous devez donc garder cette information en tête lorsque vous vous procurez vos tuyaux. Rassurez-vous, vous pouvez installer plusieurs réseaux si vous avez un très grand jardin. Dans le cas contraire, vous pouvez toujours opter pour un système d’arrosage automatique spécialement conçu pour les petites surfaces.

Ensuite, vous devez considérer la disposition de votre terrain. Cela vous aidera à mieux positionner vos turbines et vos tuyères de manière à pouvoir couvrir la totalité de la surface à arroser. Il est important ici de prendre en compte tous les obstacles comme la terrasse, le muret ou encore la piscine pour mieux définir le plan du circuit d’eau enterré.

Le débit et la pression de l’eau, des critères à ne pas négliger

Une fois que vous avez pris en compte toutes les caractéristiques de votre terrain, il vous faut maintenant passer aux caractéristiques de l’eau. Plus précisément, il faut vous intéresser au débit et à la pression d’eau de votre future installation.

Le débit d’eau

Pour calculer votre débit d’eau, vous devez procéder à un comptage du temps que prend le remplissage d’un seau de 10 litres. Ce temps doit s’exprimer en secondes et vous devez vous assurer d’ouvrir à fond votre robinet. Faites ensuite le calcul en suivant cette formule :

Débit (exprimé en m3/h) = (10 L x 3,6) / temps de remplissage (en secondes).

Le résultat obtenu vous aidera à choisir le diamètre des tuyaux adaptés à votre système d’arrosage enterré. Sachez alors que pour un débit compris entre 1700 L/h et 2 200 L/h il vous faut un tuyau de 25 mm de diamètre. En dessous de 1700 L/h, un tuyau de 20 mm de diamètre fera l’affaire. Au-delà de 2 200 L/h il vous faudra un tuyau de 32 mm de diamètre.

La pression

En ce qui concerne la pression de l’eau, elle doit être relevée via un manomètre que vous allez brancher sur votre robinet. Sachez tout simplement qu’elle doit être de 2 bars minimum pour un réseau d’arrosage unique équipé d’une seule turbine.

Si jamais votre pression est insuffisante pour mettre en marche les arroseurs, vous pouvez opter pour l’installation d’un surpresseur en amont. Par ailleurs, il vous est également possible d’alimenter votre réseau via un récupérateur d’eau de pluie. Il vous suffit d’utiliser une pompe d’alimentation qui offrira une pression suffisante.

Les équipements adaptés

Faire le bon choix en matière d’arrosage enterré, c’est avant tout savoir choisir le matériel et les accessoires qui composent le système. Une fois l’étude préalable de la surface, des débits et de la pression de l’eau effectuée, il faut passer au choix des équipements qui vous seront nécessaires.

L’électrovanne

Il s’agit de l’élément clé permettant de rendre possible l’arrosage automatique. Les électrovannes permettent d’actionner et de couper l’arrosage sans que vous n’ayez à le faire. Cet équipement fonctionne soit sur secteur soit sur piles. Pour un dispositif plus pratique, vous devez vous assurer de l’installer dans un regard. Cet emplacement vous permettra d’y accéder facilement. Quoi qu’il en soit, il vous est toujours possible d’ouvrir et de fermer l’électrovanne manuellement en cas de besoin. Cette action n’aura aucune incidence sur la programmation de la minuterie. Il convient aussi de noter que le raccordement en aval des électrovannes doit se faire avec un filetage femelle 26/34, jamais avec un filetage male.

Il faut que vous fassiez également attention au montage. Assurez-vous de bien respecter le sens du passage de l’eau. Pour ce qui est des électrovannes qui marche avec des piles, il est aussi recommandé de changer ses piles à chaque saison.

Le choix des tuyaux

Pour un arrosage enterré, il est primordial d’opter pour des tuyaux de très grande qualité. Cela assurera une très longue durée de vie à votre système tout entier. Pour cela, outre les diamètres cités précédemment, vous devez aussi opter pour un tuyau qui supporte au moins une pression de 6 bars. Il est également préférable d’opter pour un tuyau polyéthylène haute densité vu que vos tuyaux doivent être enfouis dans des tranchées. Ces dernières font généralement entre 20 et 30 cm de profondeur. Le tuyau polyéthylène est un plastique de qualité très polyvalent.

Par ailleurs, lorsque vous coupez les tuyaux pour effectuer des raccords, optez plutôt pour une scie à métaux. N’oubliez pas non plus d’ébavurer l’intérieur pour éviter l’obstruction de l’arroseur.

Le programmateur

Le programmateur est un accessoire similaire à un petit boîtier électronique. Il a pour fonction de déclencher l’ouverture et la fermeture automatiques de l’eau. Cela se fait en fonction de la durée et du temps d’arrosage que vous aurez déterminé à l’avance.

Un branchement avec le réseau électrique vous permet de le faire fonctionner. Par contre, vous pouvez aussi trouver des modèles qui fonctionnent à l’énergie solaire. Souvenez-vous seulement qu’à chaque arrosage, vous devez enclencher manuellement la minuterie.

Les arroseurs

Le choix des arroseurs à utiliser pour votre système d’arrosage enterré doit dépendre de la végétation. Certaines auront, en effet, besoin d’être arrosées régulièrement tandis que d’autres n’auront besoin d’un arrosage goutte à goutte. Il est cependant conseillé d’opter pour des arroseurs escamotables. Ceux-ci peuvent se soulever de manière automatique en fonction de la pression de l’eau.

Vous aurez le choix entre des arroseurs à turbine et des arroseurs à tuyères. Les premiers sont généralement à jets rotatifs. En revanche, vous trouverez facilement des modèles oscillants qui peuvent couvrir des surfaces de plus de 150 m2. Ce qui en fait un produit parfait pour arroser les pelouses. Pour ce qui est des arroseurs à tuyères, ils sont à jets statiques. Ils ne peuvent couvrir qu’une petite surface de moins de 5 m de diamètre. Si vous avez un potager ou des massifs, ce deuxième modèle est parfait pour vous.

Les raccords

Les raccords ont pour rôle de rendre possible la connexion des tuyaux entre eux. En fonction des diamètres de vos tuyaux, vous pouvez soit les emboîter, soit les visser. Sachez tout simplement que vous aurez le choix parmi divers types de raccords pour un arrosage enterré.

  • le coude qui permet de faire des raccords à angle droit
  • le manchon qui aide à raccorder 2 tuyaux de manière rectiligne ou linéaire
  • le raccord en T, le type de raccord qui rend possible l’emboîtement entre 3 tuyaux.

Il est question de faire votre choix en fonction du plan de circuit d’eau que vous avez préétablie à l’avance. Le but est d’établir une irrigation optimale de tout votre jardin et de toutes vos plantes.

Le filtre à sable

Le fait que votre système d’arrosage soit enterré peut rendre assez difficile l’entretien de tous les accessoires qui le composent. Pour éviter que vos tuyaux, vos turbines ou encore vos tuyères ne s’encrassent, il est judicieux d’opter pour un filtre à sable. Ce dernier a pour rôle de bloquer le dépôt de sable et autres saletés avant qu’ils ne soient diffusés dans tous le réseau d’arrosage.

Faire de l’économie en optant pour une sonde ou un pluviomètre électronique

Il est conseillé de compléter votre programmateur par un pluviomètre électronique ou une sonde d’humidité. Cela vous permet d’être d’ailleurs d’être en conformité avec les mesures de protection de l’environnement et les pratiques anti-gaspillages en vigueur. Ainsi, vous pourrez économiser d’importantes quantités d’eau et d’énergie.

Le pluviomètre agira en coupant l’arrosage lorsqu’il pleut. La sonde quant à elle, est plantée dans le sol et évaluer son humidité. Elle déclenchera l’arrosage quand la terre est trop sèche. Cela est aussi valable lorsqu’elle constate que le sol est encore assez humide.

L’essentiel étant dit, vous savez désormais quoi prendre en compte pour bien choisir votre arrosage enterré.

Astuces-Jardin.fr, 2021