Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2022

Conseils pour bien faire l'arrosage de son potager

  1. Entretien du jardin >
  2. Arroser pelouse >
  3. L'arrosage du jardin >
  4. Arrosage potager
arrosage de son potager

Les plantes ont besoin des éléments contenus dans l’eau pour croître correctement. Leurs racines leur permettent de tirer cette eau nécessaire à leur survie du sol. Tous les propriétaires de potager savent à quel point l’arrosage est important pour leurs plantes. En effet, tout comme les êtres humains, les plantes transpirent par leurs feuilles, et perdent une grande partie de leur eau. Or, le manque d’eau augmente la sensibilité de la plante aux maladies, en plus de retarder la croissance de cette dernière. Par ailleurs, avec les enjeux écologiques actuels, économiser l’eau est une obligation pour tous. Il est donc indispensable de trouver un équilibre pour optimiser l’arrosage tout en gérant correctement l’eau dont vous disposez. Les conseils suivants vous aideront à bien arroser votre potager.

Bien arroser ses plantes

La façon dont vous arrosez votre jardin est très importante. Il ne suffit pas de verser de l’eau sur vos plantes comme vous l’entendez avec l’arrosoir. Au contraire vous devez respecter certaines conditions si vous voulez que vos plants poussent correctement.

Maintenez le sol de votre potager humide

Cela est possible, tout simplement en arrosant moins souvent mais plus longtemps. Pour vérifier, il vous suffit d’enfoncer deux doigts dans le sol. Tant qu’il est humide, vous n’avez pas besoin d’arroser. Par contre, si vous le trouvez sec ou dur, vous pouvez l’arroser.

Arrosez en profondeur

À chaque arrosage, assurez-vous que le sol est correctement et profondément humidifié. Prenez le temps de laisser l’eau pénétrer dans le sol correctement. Si 30 minutes après avoir arrosé, la terre autour de vos plantes n’est pas humide sur au moins 15 cm de profondeur, vous devez recommencer. Cela voudra dire que votre arrosage a été superficiel.

Arrosez en fonction de la météo

Si des pluies sont annoncées pour la soirée d’après les prévisions météorologiques, il serait inutile d’arroser vos plants à ce moment précis. Par contre, si votre sol n’est pas assez humide et qu’un beau soleil est annoncé pour le lendemain, allez-y à fond. Vous devez toujours veiller à maintenir un bon équilibre.

Arrosez votre potager tôt le matin

Arrosez lorsque l’air et le sol sont encore frais. L’arrosage en pleine journée doit être proscrit car l’évaporation est plus rapide. Certains optent pour l’arrosage le soir. Cela peut aussi être une bonne idée.

Ces quelques astuces feront profiter d’un bon arrosage à vos légumes.

Un arrosage adapté à chaque plante

Les légumes potagers apprécient une humidité constante mais pas excessive. Par ailleurs, ils n’ont pas tous les mêmes besoins en eau. Si vous avez des choux et des haricots dans votre potager, sachez que les racines de ces plants peuvent aller jusqu’à 50 cm de profondeur. Les tomates et les asperges vont parfois à 1 m 20. Le conseil précédent concernant la profondeur de l’arrosage doit être particulièrement appliqué pour ce type de plantes.

La quantité d’eau durant l’arrosage devra être plus importante que celle que vous attribuerez à des salades par exemple. La racine d’un pied de salade ne s’enfonce que sur 20 cm environ. Pour optimiser l’arrosage, il est donc conseillé de rapprocher les cultures qui partagent les mêmes besoins en eau. Bien connaître les semis et la fréquence d’arrosage idéale pour chacun est primordial.

Traiter correctement le sol

Faire du jardinage nécessite d’en savoir un minimum sur les types de sols. Par exemple, un sol sablonneux nécessite d’être arrosé deux à trois fois par semaine. Un sol argileux quant à lui s’arrose moins souvent. L’entretien du sol est aussi indispensable. En plus d’éliminer régulièrement les mauvaises herbes, certaines pratiques vous permettront d’avoir un sol qui retient l’eau.

Le paillage

Cette méthode permet de limiter l’évaporation en évitant l’augmentation de la température du sol. Elle contribue à une meilleure résistance des plantes face à la sécheresse et à la chaleur, surtout en région sud. Le paillis qui se compose de paille, de tontes de gazon, de BRF ou encore de paillettes de lin ou de chanvre empêche également les mauvaises herbes de faire surface. Le paillage représente aussi un bon compost pour vos fleurs, vos légumes et vos fruits.

Le binage

Cette technique a pour objectif d’ameublir le sol autour de la plante. La manœuvre consiste à racler la terre dans votre plantation à l’aide d’une binette, afin de faciliter la pénétration de l’eau dans le sol. Répétez cette opération une fois par semaine en faisant attention à ne pas aller au-delà de deux à trois centimètres. Aller plus en profondeur risquerait d’endommager les racines de vos cultures.

Opter pour l’eau de pluie

Pour limiter la consommation d’eau du robinet, il est conseillé d’utiliser l’eau de pluies. Vous pouvez si possible construire une citerne dans votre maison pour récupérer cette eau. En effet, elle est :

  • riche en azote,
  • riche en oligoéléments,
  • économique,
  • écologique.

De plus, elle facilite la croissance des plantes.

Si vous avez choisi la culture de légumes racines par exemple, vous pouvez utiliser un système de tuyaux microporeux pour convoyer l’eau de pluie emmagasinée vers vos plantes. Il est recommandé d’opter pour un récupérateur d’eau de pluie. Choisissez un équipement qui emmagasine entre 150 et 500 litres d’eau pour un potager d’une surface de 50 m² au plus. Si la taille de votre jardin est plus grande optez pour un récupérateur d’une plus grande capacité.

La méthode de goutte à goutte

L’irrigation goutte à goutte est parfaite pour le jardinage et spécialement la culture en pots. Si vous disposez d’un récupérateur ou d’une citerne, il est possible d’y installer un tuyau raccord pour arroser au pied des plantes. Pour maintenir votre sol humide dans la journée, si par exemple vous avez un mini potager suspendu à votre balcon, ce système est idéal. En effet, il vous suffit de combiner un embout goutteur avec une bouteille placée à l’envers pour apporter de l’eau régulièrement et suffisamment à vos plants.

En outre, vous pouvez opter pour un kit professionnel. Dans ce cas, en plus des goutteurs, vous aurez la possibilité d’ajuster la pression de l’eau. Certains sont même dotés d’un programmateur. Cette méthode a plusieurs intérêts.

  • Vous économisez l’eau.
  • L’évaporation est amoindrie.
  • Le feuillage de vos plantes n’est pas humidifié.

Ces dernières risquent donc moins de maladies.

L’arrosage des tomates avec des bouteilles en plastique

Il existe plusieurs méthodes pratiques, écologiques et économiques pour arroser les plants de tomates. Parmi ces méthodes figure l’arrosage des tomates avec une bouteille en plastique. Il s’agit d’une démarche un peu archaïque certes mais qui a plusieurs avantages. En premier lieu, cette méthode d’irrigation permet d’avoir une distribution de l’eau précise et ponctuelle. En second lieu, ce dispositif permet de ne pas mouiller le feuillage.

Méthode de la bouteille en plastique enterrée

Ce système d’arrosage est très utile pour ajuster l’apport en eau des tomates qui ont besoin d’un arrosage permanent. La bouteille doit être enterrée à proximité du plant de tomate aussitôt que ce dernier est mis en terre. Mais bien avant, utilisez un couteau ou un objet pointu pour percer votre bouteille en plusieurs points. Il faut rappeler qu’une bouteille de 1 litre suffit largement. Remplissez la bouteille d’eau, et le tour est joué.

Méthode goutte à goutte solaire

Encore connue sous le qualificatif de « Kondenskom pressor », cette technique apporte de l’eau aux tomates par le biais d’un système de condensation. Pour réaliser ce système, vous aurez besoin de deux bouteilles : une grande bouteille (5 l) et une petite bouteille (1,5 l). Coupez la base de la grande bouteille et sectionnez la plus petite en deux parties. L’étape suivante consistera à enterrer la partie basse de la petite bouteille dans la terre à côté des tomates. Elle doit être approvisionnée en eau. La grande bouteille servira de cloche pour empêcher l’évaporation de l’eau. Pour un résultat probant, n’oubliez pas d’ajouter du paillage au sol pour conserver son humidité.

En suivant ces différents conseils, votre potager sera toujours bien arrosé et produira de beaux légumes.

L’arrosage automatique du potager

Dans le but de subvenir aux besoins en eau de votre potager, vous pouvez y installer un arrosage automatique. À cet effet, il est possible d’opter pour l’achat d’un kit complet d’arrosage automatique. Le prix d’achat de cet équipement n’est cependant pas à la portée de toutes les bourses. Comme alternative, vous avez donc la possibilité de fabriquer vous-même le système d’arrosage automatique de votre potager. Plusieurs solutions sont à votre portée pour y arriver. Il est par exemple possible de réaliser un système d’arrosage automatique avec des bouteilles de récupération. Cette installation peut se faire dans votre jardin de permaculture en enterrant des bouteilles vides à proximité des plantes.

Aussi, vous pouvez faire le choix de système d’arrosage automatique artisanal équipé de jet d’eau. Cette installation permet de répandre l’eau sur une surface plus étendue depuis un point initial d’irrigation. Le tuyau ou les raccords sont les éléments essentiels pour la mise en place de ce type de dispositif. Il est fortement recommandé de mettre en place le système d’arrosage automatique de forme artisanale plusieurs jours avant votre départ en vacances. Cela vous permet par exemple de vérifier le débit d’écoulement d’eau. Au besoin, vous ajouterez un programmateur de jet d’eau au dispositif. Au nombre des systèmes d’arrosage automatique, il y a également le modèle avec des cônes en céramique. Il favorise l’écoulement de l’eau à compte-goutte sur toute la pelouse de votre jardin.

L’arrosage des courgettes

Toutes les variétés de courgettes ont besoin d’une bonne quantité d’eau pour mieux pousser. Que ce soit la courgette verte, jaune, rouge, ronde ou de Nice, les arrosages sont identiques. Si la courgette est en pot, son arrosage se fait par jet d’eau au pied grâce à un arrosoir. L’utilisation de l’eau froide pour l’arrosage des plants de courgette en pot est formellement prohibée. Cette précaution est d’autant plus importante lorsque les courges sont en prise avec la canicule. Il est alors recommandé de recourir à un réchauffage préalable de l’eau d’arrosage afin qu’elle soit à température environnante.

En revanche, pour arroser la courgette en pleine terre, la technique à utiliser est tout autre. À ce sujet, les fondamentaux doivent remonter au moment de la plantation des plants. En effet, avant de semer les graines de courgettes, utilisez un engrais comme le potassium, le terreau compost ou la chair animale en décomposition. Ainsi, l’eau d’arrosage pourra être contenue à l’intérieur des pommes de plantes. Il est capital de consacrer un temps au réchauffage de l’eau dans le réseau avant de commencer. Par ailleurs, l’arrosage doit épargner les feuilles des courgettes, elle doit se concentrer plutôt sur les pieds des plantes.

L’arrosage spécifique pour les salades

Si vous souhaitez profiter de bonnes laitues, un arrosage régulier et bien pensé des plants de salade est nécessaire avant le repiquage. Les pieds de salade doivent être taillés par le jardinier afin qu’ils puissent conserver leur fraîcheur et leur humidité. Ainsi, les mauvaises herbes sont éliminées et l’eau est mieux retenue sous les plantes. Vous devez aussi prêter attention au développement des limaces qui peuvent devenir des facteurs nuisibles pour vos plantes et par conséquent détériorer la qualité de votre laitue.

En outre, la technique du jeu d’eau n’est pas du tout recommandée pour un arrosage de salades. En effet, elle peut donner lieu à la formation de croûtes au pied des jeunes plants. Par contre, les techniques de goutte-à-goutte et de pomme douce sont particulièrement recommandées pour l’arrosage des semis de salades. Il est donc évident que cultiver les salades ne suffit pas. Si vous souhaitez récolter de bons produits, vous devez bien arroser vos plants.

L’arrosage des poivrons

Tout comme les piments, les poivrons s’arrosent à température ambiante. Gardez en tête que le fruit du poivron ne doit pas perdre sa fermeté avant le démarrage de l’arrosage. En effet, en absence d’eau, une plantation de poivron a tendance à rapidement s’altérer. Pour maintenir la culture en bonne santé, faites l’arrosage au pied. Si les feuilles s’humidifient, cela risque de porter entorse à la qualité des poivrons au moment de la récolte.

L’arrosage des aubergines

L’humidification des feuilles d’aubergines au moment de l’arrosage peut constituer un facteur qui limite une bonne récolte. La technique parfaite d’arrosage de l’aubergine fait donc appel à l’utilisation d’un arrosoir poreux. Veillez à ce que l’eau parvienne jusqu’au pied des plantes. L’utilisation de la technique d’arrosage goutte à goutte est aussi pratique dans les potagers d’aubergine.

Fréquence d’arrosage du potager

Dans les conditions optimales, les courgettes doivent faire objet d’arrosage 2 ou 3 fois hebdomadairement avec une quantité de 5 l d’eau. Vous pouvez aussi opter pour un arrosage quotidien. Dans ce cas, chaque jour, au moins 3 l d’eau doit être consacré à chaque séance d’arrosage. Dans tous les cas, veillez à consacrer en une semaine au moins une moyenne de 20 l d’eau pour l’arrosage des courgettes. Si les conditions sont réunies (en période d’hiver par exemple), vous pouvez limiter la fréquence d’arrosage de vos plantes à une fois par jour. La fréquence d’arrosage de vos courgettes peut se réduire au fil des semaines et surtout à l’étape de la maturité.

En ce qui concerne les plants de salade, l’arrosage devient nécessaire dès la manifestation des premiers signes de déshydratation. La fréquence doit être de 2 à 3 fois afin que les fleurs ne poussent pas. Pour ce faire, utilisez un arrosoir et évitez d’humidifier les laitues. En revanche, les poivrons n’ont guère besoin de plus d’un arrosage dans l’espace de 7 jours. Cette plante tolère en effet les terres sèches et est résistante au soleil. Pour ce qui est de l’aubergine, elle doit être arrosée plus

Foire aux questions (FAQ)

À quel moment faire l’arrosage au potager ?

Le petit matin est le moment propice de la journée pour effectuer un arrosage potager. Cela permet d’éviter l’évaporation d’eau.

Quelle quantité d’eau utilisée pour l’arrosage du potager ?

Au printemps ou en été, utilisez en moyenne 2,5 litres d’eau tous les 3 jours pour l’arrosage votre potager. Par contre, pendant les temps de sécheresse, une quantité moyenne de 5 litres d’eau par jour est nécessaire.

 

Astuces-Jardin.fr, 2022