Logo Astuces-Jardin.fr
Icône de menu hamburger
Astuces-Jardin.fr, 2022

Quand mettre l’engrais pour gazon ?

  1. Entretien du jardin >
  2. Entretien du gazon >
  3. Engrais de gazon >
  4. Quand mettre l’engrais pour gazon ?
Quand mettre l’engrais pour gazon ?

Des feuilles ou des brins d’herbes jaunies, des zones dégarnies, une invasion d’insectes, votre espace vert réclame un apport de nutriment. L’application de fertilisant reste une étape essentielle dans l’entretien de votre espace vert, de vos rosiers, vos plantes et différents arbustes. En fertilisant la pelouse, vous apportez à l’herbe des nutriments essentiels dont elle a besoin pour rester en bonne santé. Toutefois, l’apport d’éléments nutritifs doit être fait en tenant impérativement compte des saisons afin de choisir le bon engrais pour gazon. Découvrez nos avis, conseils et astuces pour fertiliser votre pelouse.

Pourquoi fertiliser la pelouse ?

La fertilisation apporte plus de résistance face aux maladies. Elle ralentit le jaunissement des feuilles en cas de sécheresse. Elle reste belle et saine. Une pelouse en bonne santé augmente le niveau d’oxygène dans l’air. La chaleur ainsi que les émissions de carbone sont considérablement réduites. L’un des principaux éléments pour nourrir un espace vert est l’azote (N). Elle stimule la multiplication des cellules et la croissance de l’herbe. Le potassium (K) et le phosphore (P) sont des nutriments importants également. Le potassium rend l’herbe plus résistante contre les maladies et le phosphore stimule le développement des racines. Quelles que soient les marques, vérifiez que l’engrais utilisé est un engrais NPK

Les périodes de fertilisation

En principe, il est recommandé de nourrir un espace vert trois fois par an : une fois par saison, hiver exclu. Cependant, plusieurs facteurs, comme la fréquence des piétinements, l’ensoleillement et la richesse du sol sont à prendre en compte pour déterminer le nombre de fertilisations nécessaire au cours de l’année. Pour votre semence, plusieurs comparatifs permettent de faire une évaluation de la qualité de l’engrais à utiliser.

Le printemps

Il n’est pas recommandé d’épandre un engrais trop tôt en saison, pour ne pas apporter les résultats souhaités. De début mars à mai, c’est la période d’épandage la plus importante. En effet, après avoir subi un hiver assez rude, l’herbe se remet à pousser, et les températures commencent à monter. Il faut donc donner un coup de pouce au sol afin de lui permettre de se reconstituer. L’utilisation d’un fertilisant avec une teneur plus élevée en phosphore et en azote sur votre gazon est recommandée à ce moment. Les pousses vont rapidement prendre de la vigueur.

La période estivale

En juin ou en juillet, un deuxième apport est nécessaire. À ce moment, l’herbe est en pleine croissance. Au fur et à mesure que la saison avance, la terre a tendance à s’appauvrir en eau, et cela devient une invitation aux mauvaises herbes et aux insectes. En la fertilisant à nouveau à cette période, vous rendez la pelouse plus résistante aux températures élevées et aux dégâts éventuels. Il serait judicieux de la fertiliser une à deux fois au cours de l’été, sauf s’il s’agit d’un gazon ornemental. Il importe surtout d’appliquer un bon fertilisant constitué entre autres d’azote, de phosphore et de potasse. L’important est bien sûr de choisir un fertilisant adapté. Ici, ce sont les engrais à diffusion lente, comme les engrais organiques qui distillent leurs nutriments dans le sol sur une durée d’environ dix semaines, qui sont les mieux adaptés. Bien que le prix soit un peu élevé, ce sont les meilleurs pour cette période. Veillez juste à ce que l’azote ne soit présent qu’en faible quantité, et qu’il contienne suffisamment de magnésium et du calcium afin de protéger le gazon des grandes chaleurs et de la sécheresse pendant la période estivale

L’automne

En octobre, une troisième application permettra de combler le déficit nutritif et la préparer à l’hiver. Par la même occasion, le risque de formation de mousse et de feutre sera considérablement réduit. Des fertilisants spéciaux à action longue durée pour l’automne sont disponibles en magasin. Optez ici pour un engrais riche en potassium afin d’augmenter la résistance au gel, de revitaliser les plantes, de renforcer les parois cellulaires et de générer une plus forte concentration en sel dans les cellules végétales, surtout si le gazon est énormément sollicité

Quelques recommandations

S’il s’agit d’un terrain de jeux, un jardin très fréquenté, ou lorsque le gazon pousse uniquement à l’ombre il est préférable d’appliquer l’engrais en juin et en août, en particulier dans les zones abimées.
Tondre la pelouse à l’aide d’une tondeuse, c’est la technique idéale pour une fertilisation naturelle. Elle favorise la chute de brins d’herbe qui se décomposent et apporte naturellement des éléments fertilisants. La fertilisation ne sera nécessaire que si le sol est vraiment pauvre.
Quoiqu’il arrive, il sera alors nécessaire de faire des apports d’engrais réguliers dès que les températures dépasseront les 11 °C. L’idéal est de répandre après un arrosage copieux afin qu’il pénètre le sol sans brûler les racines, surtout s’il s’agit d’engrais chimique fortement dosé en azote.
Il demeure toutefois important d’éviter la fertilisation en excès pour préserver l’environnement et éviter d’abimer ou de brûler le gazon.

Quand mettre de la chaux sur la pelouse ?

Dans le cadre de l’entretien d’une pelouse, il est généralement possible de mettre de la chaux. Dès lors que les conditions du terrain le permettent, cette application peut se faire en tout temps. Cependant, pour obtenir des résultats satisfaisants, il faut que le sol ait une température supérieure à 5 °C. Pour ce faire, il est souvent conseillé d’attendre la fin de l’automne ou le début du printemps pour chauler le gazon. Pendant ces saisons, les conditions de la terre sont jugées optimales pour l’application. Toutefois, il est bien permis d’effectuer le chaulage à tout moment, si vous considérez que la pelouse nécessite d’être entretenu. Dans ce cas, n’appliquez le produit que lorsque le gazon n’est pas desséché. Il est également déconseillé de le faire quand la pelouse tombe en dormance. En langage de jardinage, il s’agit d’une période de repos pour les arbres ou les plantes. Elle est provoquée par la baisse des températures.

Quel est le meilleur engrais pour gazon ?

Le meilleur engrais pour le gazon dépendra de la qualité du sol de votre jardin et des besoins en nutriments de la pelouse. Cependant, en général, il faut distinguer trois catégories d’engrais pour les gazons. Il y a ceux dits de départ, ceux à diffusion lente et ceux dits longue durée. Le premier type de fertilisants est rapidement assimilé par l’herbe, mais son efficacité est de courte durée. Grâce à sa haute teneur en azote, il favorise une croissance rapide du gazon. Son utilisation est recommandée juste après l’épandage des semences de graines.

Les fertilisants à diffusion lente restent efficaces à moyen terme (pendant 10 semaines environ) et permettent d’obtenir une pelouse plus dense en peu de temps. Quant au troisième type d’engrais, ceux-ci restent efficaces pendant un temps relativement long. Leur emploi est recommandé pour les pelouses ayant bonne mine, celles qui ne présentent pas (ou très peu) de problèmes de carence. Ces fertilisants peuvent être appliqués une fois l’année pour répondre aux besoins nutritifs de la pelouse.

Par ailleurs, vous avez sûrement dû apercevoir les lettres N (azote), P (phosphore) et K (potassium) sur les emballages d’engrais vendus dans le commerce. Selon les périodes, vous pouvez utiliser un fertilisant ayant une teneur plus ou moins élevée pour chaque élément. C’est ainsi qu’à l’entame du printemps, un engrais riche en azote serait plus indiqué pour permettre une poussée vigoureuse. Par contre, l’automne est une saison favorable à l’emploi de fertilisants riches en potassium. Cela aidera à la préparation du gazon pour l’arrivée de la saison froide.

Semer du gazon et mettre de l’engrais, possible ?

semer gazon

Bien évidemment, la réponse à cette interrogation est « oui ». Il est tout à fait possible de semer du gazon et d’appliquer de l’engrais après semis. Toutefois, faites attention au type de fertilisant à utiliser, car il existe un risque que la première pousse soit brûlée par l’azote présent dans l’engrais. Privilégiez donc un fertilisant naturel comme du terreau si votre terrain est trop sableux. Il en est de même pour un sol trop calcaire, c’est-à-dire plein de carbonate de calcium. Optez pour de la chaux si le sol du potager est trop acide. Une fois enfoui dans la terre, le risque que l’engrais soit délavé par l’eau de pluie ou d’arrosage sera faible. Ainsi, celui-ci constituera un bon apport en nutriments pour le gazon semé.

Voici quelques conseils sous forme de questions/réponses pour vous aider dans l’entretien de votre pelouse.

Foire aux questions

Comment appliquer la chaux sur une pelouse ?

Pour cette opération facile à réaliser, il existe plusieurs astuces. Commencez par aérer votre sol par scarification en utilisant un râteau. Servez-vous ensuite d’un épandeur pour engrais pour épandre le produit. Pour finir, il suffit de tondre puis d’arroser convenablement le sol pour que la chaux se disperse.

Quelle est l’utilité de la chaux ?

Ce produit sert à traiter les sols présentant un niveau d’acidité important. Il permet par ailleurs d’améliorer l’efficacité des fertilisants.

Comment mettre de l’engrais pour semer le gazon ?

Comme pour semer des graines de lime ou toute autre plantation, commencez par désherber votre terrain. Selon l’étendue, la hauteur des herbes présentes ou le type de plantes (mousse par exemple), vous pouvez utiliser un désherbant chimique ou le faire à la main. Aérez ensuite le sol puis répandez votre engrais sur toute la surface. Servez-vous pour finir d’une tondeuse pour la tonte de cette dernière.

 

Partager ce contenu

Astuces-Jardin.fr, 2022